Témoin de Sa Grâce

Témoin de Sa Grâce



mardi 10 avril 2012

20 - Revêtons-nous d'humilité.

Bien-aimés, j'aime la parole de Dieu, qui nous révèle 
                           la personne de Yeshua le Messie
 et ce qu'Il nous a enseigné sur l'humilité lors de son ministère terrestre.
C'est ce que je vais partager avec vous.

1 PIERRE 5 : 5
  " De même, jeunes gens, soyez soumis aux anciens, et vous soumettant tous les uns aux autres, revêtez-vous d'humilité ; car Dieu résiste aux orgueilleux, mais il fait grâce aux humbles."

Le mot grec (egkomboomai) traduit par "revêtez-vous" ou "se ceindre", selon les traductions, vient d'un mot qui signifie "tablier d'esclave", un modeste vêtement, une écharpe blanche que les esclaves devaient porter, attachée à leur ceinture pour ne pas se salir pendant leur travail.

Nous voyons de suite le rapport fait par Pierre, apôtre de Jésus-Christ, à cet usage, pour montrer la soumission réciproque.

Maintenant, qu'est-ce que l'humilité ?

Selon le Lexique grec c'est :
  1.  avoir une opinion humble de soi-même
  2.  un sens profond de sa petitesse (morale)
  3.  modestie, humilité, être humble d'esprit

En somme, c'est l'état d'esprit et je dirai, la disposition de coeur de quelqu'un dépouillé de lui-même, qui regarde les autres, comme étant au-dessus de lui-même.

PHILIPPIENS 2 : 3
  3 "Ne faites rien par contestation, ni par vaine gloire ; mais que chacun de vous regarde les autres, par humilité, comme plus excellents que lui-même.
  4  Ne regardez pas chacun, à votre intérêt particulier, mais regardez aussi à celui des autres."

PROVERBE 29 : 23
Nous pouvons lire aussi :
   " L'orgueil de l'homme l'abaisse : mais celui qui est humble d'esprit obtient la gloire."

PROVERBE 18 : 12
   " Le coeur de l'homme s'élève, avant que la ruine arrive ; mais l'humilité précède la gloire."


Jésus-Christ, notre modèle par excellence, a revêtu  son "tablier" de serviteur pour la première fois, lorsqu'il a quitté Son Ciel de Gloire pour venir vers nous, et Paul nous exhorte ainsi :

PHILIPPIENS 2 : 5-11
   5 " Ayez en vous les mêmes sentiments que Jésus-Christ,
   6   Lequel étant en forme de Dieu, n'a point regardé comme une proie à saisir d'être égal à Dieu ;
   7   Mais il s'est dépouillé lui-même, ayant pris la forme de serviteur (ici, du grec "doulos", qui veut dire "esclave"), devenant semblable aux hommes ;
   8  Et, revêtu de la figure d'homme, il s'est abaissé lui-même, en se rendant obéissant jusqu'à la mort, même jusqu'à la mort de la croix (son obéissance a été éprouvée au jardin de Gethsémané).
  C'est pourquoi Dieu l'a souverainement élevé, et lui a donné un nom qui est au-dessus
de tout nom ;
 10  Afin qu'au nom de Jésus, tout ce qui est dans les cieux, et sur la terre, et sous la terre, fléchisse le genou,
 11 Et que toute langue confesse que Jésus-Christ est le Seigneur, à la gloire de Dieu le Père."

L'humilité engendre la soumission, et la soumission, l'obéissance, mais on peut dire aussi que la soumission nous rend humble et obéissant, et cela toujours au moyen de la foi que nous avons placée en Jésus-Christ et en son oeuvre à la croix.

Rappelons-nous, que nous ne sommes que poussière :
 GENESE  2 : 7
  " L'Eternel Dieu forma l'homme de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie et l'homme devint un être vivant."

Que notre capacité vient de Dieu :
2 CORINTHIENS 3 : 5
  " Ce n'est pas à dire que nous soyons par nous-mêmes capable de concevoir quelque chose comme venant de nous-mêmes.  Notre capacité au contraire vient de Dieu."

Que sans le Saint-Esprit, nous ne pouvons être des témoins de Jésus :
ACTES 1 : 8
     " Mais vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous et vous serez mes témoins..."

Que sans renoncer à soi-même et sans se charger de sa croix, on ne peut devenir un disciple de Jésus :
MATTHIEU 16 : 24
     " Alors Jésus dit à ses disciples : Si quelqu'un veut venir après moi, qu'il renonce à lui-même, qu'il se charge de sa croix et qu'il me suive."

Lors de sa dernière Pâque, Jésus va porter un enseignement précieux à ses apôtres qu'il aura aimés jusqu'au bout : une leçon d'humilité, accompagnée d'une puissante démonstration.

JEAN 13 : 1-17
   1 "Avant la fête de Pâque, Jésus, sachant que son heure était venue pour passer de ce monde au Père, comme il avait aimé les siens qui étaient dans le monde, il les aima jusqu'à la fin.
   2  Et lors du souper (le Diable ayant déjà mis au coeur de Judas l'Iscariote, fils de Simon, de le trahir),
   3  Jésus sachant que le Père lui avait remis toutes choses entre les mains, et qu'il était venu de Dieu, et qu'il retournait à Dieu,
   4  Se leva du souper, ôta son manteau ; et ayant pris un linge, il s'en ceignit.
   5  Ensuite , il mit de l'eau dans un bassin, et se mit à laver les pieds de ses disciples, et à les essuyer avec le linge dont il était ceint.
   6  Il vint donc à Simon Pierre, qui lui dit : Toi, Seigneur, tu me laverais les pieds !
   7  Jésus répondit et lui dit : Tu ne sais maintenant ce que je fais ; mais tu le sauras dans la suite.
   8  Pierre lui dit : Tu ne me laveras jamais les pieds. Jésus lui répondit : Si je ne te lave, tu n'auras point de part avec moi.
   9  Alors Simon Pierre lui dit : Seigneur, non seulement les pieds, mais aussi les mains et la tête.
 10  Jésus lui dit : celui qui s'est baigné a besoin seulement qu'on lui lave les pieds ; puis il est entièrement net (pur). Or, vous êtes nets, mais non pas tous.
 11  Car, il savait qui était celui qui le trahissait ; c'est pour cela qu'il dit : Vous n'êtes pas tous nets.
 12  Après donc qu'il leur eut lavé les pieds, et qu'il eut repris son manteau, s'étant remis à table, il leur dit : Savez-vous ce que je vous ai fait ?
 13  Vous m'appelez Maitre et Seigneur, et vous dites vrai ; car je le suis.
 14  Si donc je vous ai lavé les pieds, moi le Seigneur et le Maitre, vous devez aussi vous laver les pieds les uns aux autres.
 15  Car je vous ai donné un exemple, afin que vous fassiez comme je vous ai fait.
 16  En vérité, en vérité, je vous le dit, le serviteur n'est pas plus grand que son maître, ni l'envoyé plus grand que celui qui l'a envoyé.
 17  Si vous savez ces choses, vous êtes heureux, pourvu que vous les pratiquiez."

ALLELUIA!

Jésus donne à ses disciples quatre signes forts :

Le premier, au verset 1, "il les aima jusqu'à la fin" :

J'imagine Jésus, voulant en mangeant la Pâque donner les derniers précieux enseignements ( lire JEAN chapitres 13 à 17), prendre un moment de communion personnelle supplémentaire, mettant le comble à son amour en lavant les pieds de tous ses disciples,
même de celui qui allait le trahir,
en les touchant de ses mains avec douceur et respect, les essuyant avec humilité.
Cela m'émeut d'autant plus, que quelques heures après, ses mains seront percées par amour pour nous.

Pour bien comprendre la mentalité qu'entourait cette pratique du lavage des pieds, il faut savoir qu'on cheminait chaussé de sandales ouvertes sur des routes poussiéreuses, bien souvent sous la chaleur connue des Pays du Moyen-Orient.
Si l'hôte était de condition modeste, il fournissait des bassins et de l'eau et les voyageurs se lavaient eux-mêmes les pieds ; pour les hôtes de condition aisée, c'est un esclave qui en assurait la tâche.

Allons dans JUGES 19 : 17-21, où nous voyons-là un vieillard exercer l'hospitalité envers un voyageur.
   17 " Il leva les yeux et vit le voyageur sur la place de la ville ; Et le vieillard lui dit : Où vas-tu, et d'où viens-tu ?
   18   Et il lui répondit ; Nous allons de Bethléhem de Juda jusqu'à l'extrémité de la montagne d'Ephraïm, d'où je suis. J'étais allé jusqu'à Bethléhem, et je me rends à la maison de l'Eternel. Mais il n'y a personne qui me reçoive dans sa demeure.
   19  Nous avons cependant de la paille et du fourrage pour nos ânes ; nous avons aussi du pain et du vin pour moi, pour ta servante, pour le garçon qui est avec tes serviteurs. Il ne nous manque rien.
   20  Le vieillard dit : La paix soit avec toi ! Je me charge de tout tes besoins, tu ne passeras pas la nuit sur la place.
   21  Il les fit entrer dans sa maison, et il donna du fourrage aux ânes. Les voyageurs se lavèrent les pieds ; puis ils mangèrent et burent."

1 SAMUEL 25 : 40-41
   40 " Les serviteurs de David arrivèrent chez Abigaïl, à Carmel, lui parlèrent ainsi : David nous a envoyé vers toi, afin de te prendre pour sa femme.
   41  Alors, elle se leva, se prosterna le visage contre terre, et dit : Voici ta servante sera une esclave pour laver les pieds des serviteurs de mon seigneur !"

Revenons à notre texte de JEAN 13 pour examiner
le deuxième signe fort que donne Jésus à ses disciples.

Au verset 4, il est écrit : "il ôta son manteau", c'est à dire que Jésus quitta sa position de Maitre et Seigneur, 
pour revêtir une position comme celle d'un esclave en se mettant à genoux devant chacun de ses disciples.

Jésus s'est soumis aux autres, comme Lui-même l'est à Son Père.

Cela veut dire que l'autorité donnée par Dieu, selon notre appel, service ou ministère, ne doit pas s'exercer avec domination, en écrasant les autres, mais avec un esprit humble et un coeur humble, en étant tous soumis les uns aux autres.

Dans la version Ostervald, nous lisons dans HEBREUX  13 : 17
    "  Obéissez à vos conducteurs et soyez-leur soumis, car ils veillent sur* vos âmes, comme devant en rendre compte, afin qu'ils le fassent avec joie et non à regret ; car cela vous serait préjudiciable."

Le mot *sur est en fait une mauvaise traduction des textes originaux  présentant ici une hiérarchie pyramidale de dominant, alors que le sens premier est :
"Obéissez à vos conducteurs et soyez-leur soumis, car ils veillent pour vos âmes, ...", et cela change tous le sens du commandement qui appelle plutôt à la bienfaisance.

Cette mauvaise traduction reflète également l'organisation des églises actuelles.

Je comprends que les apôtres furent gênés de voir Jésus leur laver les pieds, car ils avaient le sens de la hiérarchie, qui devant eux, d'un seul coup, basculait.

C'était le plus grand qui effectuait la plus humble tâche.

Au début Pierre a refusé que Jésus lui lave les pieds, et c'est là que notre Seigneur lui révèle par sa réponse,
le troisième signe fort :
   8 " Si je ne te lave, tu n'auras point de part avec moi."

Pierre a compris, c'est pourquoi la crainte s'est emparée de lui et répond à Jésus :
   9 "Seigneur, non seulement les pieds, mais aussi les mains et les pieds",
qu'il pouvait perdre son salut et son héritage,
s'il ne vivait pas la soumission réciproque, en étant humble d'esprit et de coeur.

Jésus est doux et humble de coeur.

Et nous savons que Le premier à qui nous devons être soumis, c'est à Dieu, pour ne pas faire les oeuvres du diable :

JACQUES 4 : 7
  "Soumettez-vous à Dieu, résistez au diable et il s'enfuira loin de vous".

ALLELUIA !

Le quatrième signe fort, Jésus le donne au verset 15 de notre texte en JEAN 13
   "Car je vous ai donné un exemple, afin que vous fassiez comme je vous ai fait."

Bien aimés nous devons marcher sur cette terre comme Jésus a marché, pratiquer comme il nous a montré, proclamer la Vérité qui n'est rien d'autre que Yeshua.

Jésus avait déjà enseigné sur l'humilité ses disciples, mais leur véritable progrès ne se verra qu'après la mort de Jésus, lorsqu'ils auront reçu le Saint-Esprit et qu'Il leur rappellera tout ce que Jésus leur avait enseigné. Sur le sujet de la soumission les uns aux autres, lire ACTES 15 sur la question de la circoncision.

Lisons l'enseignement de Jésus :

MATTHIEU 18 : 1-4
    1 " A cette heure-là, les disciples vinrent à Jésus et lui dirent : qui est le plus grand dans le royaume des cieux ?
    2  Et Jésus, ayant fait venir un enfant, le mit au milieu d'eux,
    3  Et dit : Je vous le dit en vérité, si vous ne vous convertissez, et si vous ne devenez-pas comme des enfants, vous n'entrerez pas dans le royaume des cieux.
    4  C'est pourquoi, quiconque s'abaissera, comme cet enfant, celui-là est le plus grand dans le royaume des cieux."

 Une autre leçon d'humilité leur fut donnée lors d'une contestation entre les disciples :

 LUC 22 : 24-27
  24 " Il arriva aussi une contestation entre eux, sur celui d'entre eux qui serait estimé le plus grand.
  25   Mais il leur dit : les rois de nations les maîtrisent et ceux qui exercent leur autorité ( qui les dominent) sur elles sont nommés bienfaiteurs.
  26   Mais vous, ne faites point ainsi ; et que le plus grand parmi vous, soit comme le plus petit, et celui qui gouverne comme celui qui sert.
  27   Car lequel est le plus grand, celui qui est à table, où celui qui sert ? n'est-ce pas celui qui est à table ? et cependant je suis au milieu de vous comme celui qui sert."

"Que le plus grand parmi vous soit comme le plus petit", c'est la démonstration qu'a fait Jésus en lavant les pieds de ses disciples.

Et le verset 27 est en même temps prophétique de ce qui se passera dans le ciel, aux Noces de l'Agneau, confirmé par ces paroles de Jésus :

LUC 12 : 35-37
  35 " Que vos reins soient ceints, et vos lampes allumées.
  36   Et soyez comme des hommes qui attendent que leur maître revienne des noces (Jésus est parti nous préparer une place, selon JEAN 14 : 3) ; afin que quand il viendra et qu'il heurtera à la porte, ils lui ouvrent aussitôt.
 37   Heureux ces serviteurs que le maître trouvera veillant quand il arrivera ! Je vous le dit en vérité, qu'il se ceindra, qu'il les fera mettre à table, et qu'il viendra les servir."

Dans le royaume des cieux, Jésus, l'Epoux, aura au repas des Noces, la même humilité envers son Epouse, que celle qu'il a enseignée et manifestée à ses disciples.

ALLELUIA!

Bien-aimés, il faut nous tenir prêt pour pouvoir partir aussitôt que la dernière trompette sonnera.
On ne pourra pas dire au Seigneur que nous ne sommes pas tout à fait prêt, que nous avons quelques ajustements à réaliser dans la mise en pratique de sa parole.

Travaillons à notre salut avec crainte et tremblement.

Pour être humble, il faut mourir à soi-même.
Paul, nous exhorte ainsi :
COLOSSIENS 3 : 1-10
  1  "Si donc vous êtes ressuscités avec Christ, cherchez les choses d'en haut, où Christ est assis à la droite de Dieu.
  2  Affectionnez-vous aux choses d'en haut, et non à celles de la terre ;
  3  Car vous êtes mort et votre vie est cachée avec Christ en Dieu ;
  4  Mais quand Christ, qui est votre vie, paraîtra, alors vous serez manifestés avec lui dans la gloire..
  5  Faites donc mourir ce qui dans vos membres tient à la terre,
 la fornication, l'impureté, les passions, les mauvais désirs, et l'avarice qui est une idolâtrie ;
  6  Car c'est pour ces choses que la colère de Dieu vient sur les enfants de la rébellion ;
  7  Dans lesquelles vous aussi vous avez marché autrefois, lorsque vous viviez en elles.
  8  Mais maintenant vous aussi renoncez à toutes
à la colère, à l'animosité, à la méchanceté, à la médisance, aux paroles déshonnêtes ; qu'il n'en sorte pas de votre bouche.
  9  Ne mentez point les uns aux autres ; ayant dépouillé le vieil homme avec ses oeuvres,
10  Et ayant revêtu le nouvel homme, qui est renouvelé, dans la connaissance, à l'image de celui qui l'a créé."

Bien-aimés, les Ecritures nous disent par ailleurs :
 "Revêtez-vous du Seigneur Jésus-Christ, et ne flattez point la chair (n'ayez point soin de la chair)  dans ses convoitises."
ROMAINS 13 : 14

 " Car ceux qu'il a connu d'avance, Dieu les a aussi prédestinés à être conformes à l'image de son Fils, afin que celui-ci soit le premier-né de plusieurs frères".
ROMAINS 8 : 29

ALLELUIA !

Et la toute dernière exhortation, que je nous adresse à tous :
COLOSSIENS 3 : 12-14
  12 " Ainsi donc, comme des élus de Dieu, saints et bien-aimés, revêtez-vous d'entrailles de miséricorde, de bonté, d'humilité, de douceur et de patience.
  13   Supportez-vous les uns les autres, et si l'un à sujet de se plaindre de l'autre, pardonnez-vous réciproquement.
 De même  que Christ vous a pardonné, pardonnez-vous aussi.
  14   Mais par-dessus toutes ces choses, 
 revêtez-vous de la charité, qui est le lien de la perfection."


Que Dieu soit béni et nous aide à nous revêtir d'humilité et nous garde dans l'humilité !

AMEN!!!

.