.

.

Témoin de Sa Grâce

Témoin de Sa Grâce



mercredi 26 septembre 2012

25 - La révélation des fils de Dieu.

Bien-aimés, nous sommes Bien-heureux dans la bénédiction de notre Père céleste si nous sommes saisis par Jésus-Christ,
en vue de la révélation des fils de Dieu.
C'est une des choses les plus importantes qui puisse nous arriver dans notre marche chrétienne, et nous allons voir comment, pourquoi et pour qui.

Paul, dit dans PHILIPPIENS 3 : 7-9, qu'après avoir mis sa confiance en la chair, a regardé les choses qui étaient pour lui des gains "comme une perte, à cause de Christ."

Il a eu la révélation de "l'excellence de la connaissance de Jésus-Christ", son Seigneur, pour lequel il a "renoncé à tout", regardant tout "comme de la boue, pour gagner Christ."
Paul voulait être trouvé en Jésus-Christ, non avec sa justice, "celle qui vient de la loi, mais avec celle qui vient de la foi en Christ, la justice qui vient de Dieu par la foi."

Ainsi continue-t-il :
PHILIPPIENS 3 : 10
 " Afin de connaître Christ, et la puissance de la résurrection, et la communion de ses souffrances, en devenant conforme* à lui dans sa mort."

Le mot grec "summorphoo" employé pour *conforme, tire son origine de "summorphos", qui signifie:
  --- être conforme à.
  --- recevoir la même forme que.

C'est très intéressant de comprendre cela pour saisir le prix de notre vocation céleste.

Paul développe sa pensée :
    12 " Ce n'est pas que j'aie déjà remporté le prix, ou que j'ai déjà atteint la perfection ; mais je cours, pour tâcher de le saisir, puisque moi aussi j'ai été saisi* par Jésus-Christ.
    13   Frères, je ne pense pas l'avoir saisi ; mais je fais une chose : oubliant ce qui est en arrière et me portant vers ce qui est en avant,
    14   je cours vers le but pour remporter le prix de la vocation céleste de Dieu en Jésus-Christ."
PHILIPPIENS 3 :12-14

Le mot *saisi, en grec, "katalambano", veut dire ici :
   --- se saisir
        --- saisir quelque chose comme pour en faire son propre bien, s'approprier.

Comprenons, frères et soeurs, que comme Paul, un modèle pour nous dans la foi, nous devons nous aussi :
   --- renoncer à tout pour gagner Christ,
   --- courir vers le but en se laissant saisir par Christ pour remporter le prix de la vocation céleste de Dieu en Jésus-Christ.

Yéhoshua veut que nous lui appartenions tout entiers.  Nous devons tout lui donner, même ce qui nous paraît bon.
LUC 9 : 23
   " Si quelqu'un veut venir après moi, qu'il renonce à lui-même, qu'il se charge chaque jour de sa croix, et qu'il me suive."
LUC 14 : 33
  "Ainsi donc, quiconque d'entres vous ne renonce pas à tout ce qu'il possède ne peut être mon disciple."

Nous voyons là qu'il y a deux conditions :
  ---une intérieure à nous-même
  ---une extérieure à nous-même.

C'est pourquoi, Il veut nous saisir pour nous façonner 
sur "son tour" pour que nous recevions la même forme que Christ qui s'est "dépouillé lui-même" de sa gloire, "en prenant une forme de serviteur, en devenant semblable aux hommes", 
"il s'est humilié lui-même",
selon PHILIPPIENS 2 : 7-8

Nous, au contraire, nous avons à nous laisser dépouiller 
 de notre "Ego", de notre "Moi"
pour laisser Christ apparaître en nous.

Notre part, c'est de l'accepter en nous humiliant sous la puissante main de Dieu.

C'est Lui qui fait cette oeuvre en nous.

Revêtons-nous d'humilité, car nous ne pouvons pas nous changer nous-mêmes ; " Dieu résiste aux orgueilleux, 
Mais il fait grâce aux humbles."
1 PIERRE 5 : 5

Rappelons-nous que notre "vieil homme" a été crucifié avec Christ à la croix.
Spirituellement, c'est accompli.
Alors pourquoi nous attacher à un cadavre ?

Je viens très récemment de le réaliser pleinement.

ROMAINS 6 : 4-6
   4 " Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême en sa mort, afin que, comme Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père (le Saint-Esprit), de même nous aussi nous marchions en nouveauté de vie.

   5  En effet, si nous sommes devenus une même plante avec lui par la conformité à sa mort (conformité = semblable :  ressemblance, en valeur, en égalité ou en identité), nous le serons aussi par la conformité à sa résurrection.
   6  sachant que notre vieil homme a été crucifié avec lui, afin que le corps du péché fût détruit, pour que nous ne soyons plus esclaves du péché."

Marcher en nouveauté de vie, c'est marcher en manifestant une Vie de résurrection, sous la puissance de la résurrection.

Frères et soeurs, Dieu nous aime et respecte le libre-arbitre dont Il nous a pourvu.

Il ne nous saisira pas s'Il ne voit pas dans notre coeur,
le désir sincère de Lui donner l'argile que nous sommes.
Nous devons être l'argile entre Les Mains du Potier, afin que Dieu puisse donner la forme qu'Il veut au vase que nous sommes.

Le Seigneur regarde au coeur, et  
"Le Seigneur connaît ceux qui lui appartiennent",
selon 2 TIMOTHEE 2 : 19

Bien-aimés, nos vies ne nous appartiennent plus !

Le but de ceux qui sont vivants en Jésus-Christ,
c'est de partir au ciel, d'être au nombre de ceux qui seront enlevés comme l'Epouse, pour rejoindre notre Epoux bien-aimé dans les airs, vers la patrie céleste.

Le prix de notre vocation céleste, c'est la Vie Eternelle,
c'est notre salut offert en Jésus-Christ,
c'est Yéhoshua lui-même
qui a payé le prix de notre salut, c'est l'Arbre de Vie,
c'est le Prince de la vie.

Remporter le prix, c'est gagner Christ.

Pour cela, il faut apprendre à le connaître.

Jésus, s'adressant à son Père, dit :
  "Or, la vie éternelle, c'est qu'ils te connaissent
toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ."
JEAN 17 : 3

Jésus de Nazareth est mort pour le pardon de nos péchés,
par son sang, nous avons été justifiés.
Jésus-Christ a vaincu la mort
Il est ressuscité pour notre rédemption, pour que nous connaissions la Vie de résurrection.

LOUE soit L'ETERNEL, le PRINCE DE LA VIE !

C'est pourquoi, bien-aimés, laissons-nous saisir par Christ 
 pour qu'Il opère en nous, le long processus de brisement de notre caractère charnel et d'émondage nécessaire pour porter plus de fruit.
Cela durera aussi longtemps que sera la durée de notre séjour sur cette terre.

Si depuis notre conversion, il n'y a aucune transformation de vie et de caractère, c'est qu'il y a un problème.

En fait, c'est le travail de l'Esprit de nous conduire à l'obéissance de Sa parole et de susciter dans nos coeurs de faire sa volonté, de lui plaire en toutes choses.

   "Il n'y a maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus Christ". Dieu veut que nous marchions selon l'Esprit, car c'est pour ceux-là seulement,
qu'il n'y a plus de condamnation, selon ROMAINS 8 : 1

L'auteur de l'épître aux Hébreux a eu la révélation que Jésus "a appris, bien qu'il fût Fils, l'obéissance par les choses qu'il a souffertes."  HEBREUX 5 : 8

C'est Jésus homme qui a éprouvé l'angoisse dans le jardin de Gethsémané, face à l'épreuve qui l'attendait.
Mais Jésus Dieu savait l'oeuvre à accomplir, celle de la croix,
et malgré la pression intense qu'Il subissait dans son humanité,
l'Esprit l'a amené à se soumettre à la volonté de Son Père.

Après quoi il fût souverainement élevé par la gloire du Père.

MATTHIEU 26 : 36-39
  36 " Là-dessus, Jésus alla avec eux dans un lieu appelé Gethsémané, et il dit aux disciples : Asseyez-vous ici, pendant que je m'éloignerai pour prier.
  37   Il prit avec lui Pierre et les deux fils de Zébédée, et 
il commença à éprouver de la tristesse et des angoisses.
  38   Il leur dit alors : Mon âme est triste jusqu'à la mort ; restez-ici, et veillez avec moi.
  39   Puis ayant fait quelques pas en avant
("me portant vers ce qui est en avant", dit aussi Paul dans PHILIPPIENS 3 : 13, c'est une invitation à persévérer auprès de Dieu, dans les combats)
il se jeta sur sa face et pria ainsi : 
Mon Père, s'il est possible que cette coupe s'éloigne de moi !  
Toutefois, non pas ce que je veux, 
mais ce que tu veux."

Tout Chrétien, dont le nom est inscrit dans le livre de Vie, devra un jour ou l'autre passer à Gethsémané, mot qui veut dire "pressoir à huile".

Yéhoshua veut se saisir de nous pour nous "presser", comme il est fait avec des olives entières pour en extraire l'huile.

J'ai personnellement éprouvé d'avoir mon âme triste jusqu'à la mort.
Sous la pression du brisement de mon caractère charnel, j'étais cassée, je n'avais plus envie de rien, j'étais comme morte, jusqu'à ce que je comprenne que les erreurs que nous commettons, liées à notre caractère, sont permises par Dieu, inscrites bien avant la fondation du monde dans le plan de Dieu, pour que, ce qui est ténèbres en nous, soient exposées à la lumière.

Le brisement produit la mort pour que la puissance de la résurrection fasse son oeuvre de régénération.
Le Saint-Esprit a illuminé les yeux de mon coeur, j'ai compris mes incompréhensions et je me suis repentie.

GLOIRE A DIEU !

Bien-aimés, je vous exhorte par les compassions de Dieu,
à n'avoir aucune crainte d'avoir part à la communion des souffrances de Christ.

Elles ont été multiples pour Lui, elles seront multiples pour nous.

Même si vous êtes découragés, fatigués, sous les attaques de l'ennemi qui cherchera toujours à détruire l'oeuvre que nous sommes en Yéhoshua, sachez que Dieu est au contrôle de tout
et sait ce que nous pouvons supporter, même à Gethsémané, le pressoir à huile.

L'huile est l'image du Saint-Esprit et nous lisons dans :

ROMAINS 8 : 14-25
   14 " tous ceux qui sont conduits par l'Esprit de Dieu sont fils de Dieu.
   15   Et vous n'avez pas reçu un esprit de servitude, pour être dans la crainte (quelle qu'elle soit, même si dans le contexte du chapitre, il s'agit de la crainte de la mort) ; mais vous avez  reçu un Esprit d'adoption
par lequel nous crions : Abba ! Père !
   16   L'Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu.
   17   Or, si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers : héritiers de Dieu, cohéritiers de Christ,  
si toutefois nous souffrons avec lui
(cf message sur ce blog : Souffrir avec Christ)
afin d'être glorifié avec lui
(Jésus a été glorifié après avoir souffert).
   18   J'estime que les souffrances du temps présent  
ne sauraient être comparées à la gloire a venir 
qui sera révélée pour nous.
   19   Aussi la création attend-elle avec un ardent désir 
la révélation* des fils de Dieu.
   20   Car la création (les cieux et la terre)
a été soumise à la vanité 
(ce qui est dépourvu de vérité et de convenance ou encore, perversité, dépravation)
non de son gré, mais à cause de celui qui l'y a soumise 
(= Satan, puisque "le monde entier est sous la puissance du malin", selon 1 JEAN 5 : 19),
   21   avec l'espérance qu'elle aussi sera affranchie de la servitude de la corruption, pour avoir part à la liberté de la gloire des enfants de Dieu.
   22   Or, nous savons que, jusqu'à ce jour, la création toute entière soupire et souffre les douleurs de l'enfantement.
(Celui du royaume de Dieu manifesté par la révélation des fils de Dieu et prophétiquement celui du royaume du monde qui seras remis éternellement à notre Seigneur et à son Christ, selon APOCALYPSE 11 : 15).
   23   Et ce n'est pas elle seulement ; mais nous aussi, qui avons les prémices de l'Esprit, nous aussi nous soupirons en nous-mêmes
(Viens Seigneur Jésus, nous sommes fatigués de ce monde auquel nous n'appartenons plus) 
en attendant l'adoption, la rédemption de notre corps.
   24   Car c'est en espérance que nous sommes sauvés
Or, l'espérance qu'on voit n'est plus espérance : ce qu'on voit peut-on l'espérer encore ?
  25    mais si nous espérons ce que nous ne voyons pas, nous l'attendons avec persévérance."

Le mot grec" apokalupsis" employé pour  *révélation vient de "apokalupto" qui veut dire :
  --- mettre à nu
  --- révélation d'une vérité, instruction
          1. concernant les choses inconnues auparavant.
          2. usages d'événements (des réunions de réveil, par exemple), par lequel les choses (guérisons, miracles, délivrances de démons) ou la nature de certains (révélation des fils de Dieu) jusqu'ici cachées deviennent visibles à tous.

Ne vivons-nous pas ces choses, bien-aimés ?
Nous commençons sérieusement à les vivre, du moins tous ceux que Dieu appelle et qui ont des oreilles spirituelles pour entendre le message du temps délivré à ses fidèles serviteurs :

            Repentez-vous et revenez à Yéhoshua, à la Parole de Vérité, parce que Voici l'Epoux !!!

Que ce soit dans les réunions ou derrière nos écrans, à suivre sur http://www.tv2vie.org/  les enseignements,  
ne sommes-nous pas au bénéfice de ce puissant réveil que notre Dieu Seigneur et Sauveur, Yéhoshua, suscite partout dans les nations ?

QUEL DIEU GLORIEUX NOUS AVONS !
ALLELUIA !

Nous sommes la dernière génération qui voyons les signes de l'avènement si proche de Yéhoshua. Il viendra chercher  
une Epouse glorieuse qui sera dans le feu, qui marchera au milieu de la gloire de Dieu.

Déjà les trompettes sont à la bouche des anges.

Des prophètes et prophétesses sont mandatés par Dieu pour avertir son peuple de se tenir prêt et d'attendre avec une entière persévérance la glorieuse espérance de notre rédemption.

Attention cependant de prendre en compte la mise en garde de Jésus :

MATTHIEU 7 : 15-20
    15 "Gardez-vous des faux prophètes. Ils viennent à vous en vêtements de brebis, mais au dedans ce sont des loups ravisseurs.
    16   Vous les reconnaîtrez à leurs fruits. Cueille-t-on des raisins sur des épines, ou des figues sur des chardons ?
    17   Tout bon arbre porte de bons fruits, mais le mauvais arbre porte de mauvais fruits.
    18   Un bon arbre ne peut porter de mauvais fruits, ni un mauvais arbre porter de bons fruits.
    19   Tout arbre qui ne porte pas de bons fruits est coupé et jeté au feu.
    20   C'est donc à leurs fruits que vous les reconnaîtrez."

Prenez courage, frères et soeurs ! et que Dieu nous garde.

APOCALYPSE 22 :17
  " Et l'Esprit et l'épouse disent : Viens. Et que celui qui entend dise : Viens. Et que celui qui a soif vienne ; que celui qui veut, prenne de l'eau de vie, gratuitement."

AMEN!

.


jeudi 23 août 2012

24 - Les pièges de la distraction.

1 CORINTHIENS 7 : 29-35

   29 " Voici ce que je dis, frères, c'est que le temps est court ; que désormais ceux qui ont des femmes soient comme n'en ayant pas,
   30   ceux qui pleurent comme ne pleurant pas, ceux qui se réjouissent comme ne se réjouissant pas, ceux qui achètent comme ne possédant pas,
   31   et ceux qui usent du monde comme n'en usant pas, car la figure de ce monde passe.
   32   Or, je voudrais que vous fussiez sans inquiétude
Celui qui n'est pas marié s'inquiète des choses du Seigneur, des moyens de plaire au Seigneur ;
   33   et celui qui est marié s'inquiète des choses du monde, des moyens de plaire à sa femme.
   34   Il y a de même une différence entre la femme et la vierge : celle qui n'est pas mariée s'inquiète des choses du Seigneur, afin d'être sainte de corps et d'esprit ; et celle qui est mariée s'inquiète des choses du monde, des moyens de plaire à son mari.
    35   Je dis cela dans votre intérêt ; ce n'est pas pour vous tendre un piège, c'est pour vous porter à ce qui est bienséant et propre à vous attacher au Seigneur sans distraction."

Paul, dans le contexte de ces versets, donne son avis, et parle du mariage et du célibat face à l'appel de Dieu, des inquiétudes que l'un et l'autre occasionnent aux enfants du Père céleste.

Ces paroles n'ont pas vieillies, les difficultés de l'époque de Paul sont les mêmes aujourd'hui.
La confusion et le péché règnent non seulement au milieu des païens mais aussi au sein de l'église.

L'apôtre rappelle que le temps est court : Jésus est à la porte, "devant le Seigneur, un jour est comme mille ans et mille ans sont comme un jour", selon 2 PIERRE 3 : 8

Il veut amener les Chrétiens, ceux qui sont comme Christ ou qui tendent à l'être, parce qu'ils ont renoncé à eux-mêmes et prennent chaque jour leur croix, à considérer l'importance de s'attacher au Seigneur sans distraction.

Jésus revient bientôt chercher son Eglise,  
Sa fiancée qui se prépare aux noces,
Celle qui s'est réveillée, au cri de minuit, du sommeil dans lequel elle s'est laissée plonger :
MATTHIEU 25 : 1-13
    1 " Alors le royaume des cieux sera semblable à dix vierges qui, ayant pris leurs lampes, allèrent à la rencontre de l'époux.
    2   Cinq d'entre elles étaient folles et cinq sages.
    3   Les folles en prenant leurs lampes, ne prirent point d'huile avec elles ;
    4   mais les sages prirent, avec leurs lampes, de l'huile dans des vases.
(Elles avaient le Saint-Esprit)
    5   Comme l'époux tardait, toutes s'assoupirent et s'endormirent.
    6   Au milieu de la nuit, on cria : Voici l'époux, allez à sa rencontre !
    7   Alors toutes ces vierges se réveillèrent, et préparèrent leurs lampes.
    8   Les folles dirent aux sages : Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s'éteignent.
    9   Les sages répondirent : Non ; il n'y en aurait pas assez pour nous et pour vous ; allez plutôt chez ceux qui en vendent, 
et achetez-en pour vous.
(Le Seigneur rappelle par ces paroles que le salut est personnel et que chacun doit y travailler pour sa part avec le Saint-Esprit.)
  10   Pendant qu'elles allaient en acheter, l'époux arriva ;  
celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces, et la porte fut fermée.
  11   Plus tard, les autres vierges vinrent, et dirent : Seigneur, Seigneur, ouvre-nous.
  12   Mais il répondit : Je vous le dit en vérité, je ne vous connais pas.
  13   Veillez donc, puisque vous ne savez ni le jour ni l'heure."


Par ailleurs, nous lisons dans ROMAINS 8 : 9
      " Si quelqu'un n'a pas l'Esprit de Christ, il ne lui appartient pas."

Considérons que chacun d'entre nous, frères et soeurs, 
est fiancé à Christ, depuis sa conversion à Lui, et que nous avons à nous préparer à sa rencontre pour être présentés à Lui comme une vierge pure, sainte de corps et d'esprit.


2 CORINTHIENS 11 : 2
      " Car je suis jaloux de vous d'une jalousie de Dieu
parce que je vous ai fiancés à un seul époux, pour vous présenter à Christ comme une vierge pure."

 De cette jalousie de Dieu, ne voulant pas que nous soyons adultères envers Lui, Jacques nous en parle aussi :
JACQUES 4 : 5
      " Croyez-vous que l'Ecriture parle en vain ? C'est avec jalousie que Dieu chérit l'esprit qu'il a fait habiter en nous".

Nous comprenons que Paul demandent aux hommes et par extension aux femmes, qui sont mariés, de se comporter dans leur mentalité, comme ne l'étant pas, donc comme des vierges pures, exemptes de toute séduction, pour les porter à considérer qu'ils sont avant tout fiancés à Christ.

Ainsi, comme ceux qui ne sont pas mariés, ils s'inquièteront "des choses du Seigneur, des moyens de plaire au Seigneur", selon 1 CORINTHIENS  7 : 32

Le mot grec, aperispastos, employé pour sans distraction dans
1 CORINTHIENS 7 : 35,
a pour définition :  sans distraction, sans être sollicité, sans inquiétude (celle qui vient de la chair).

Pour ne pas être sollicité et ne pas s'inquiéter des choses du monde, il ne faut pas aimer le monde
(la source de la distraction),  
ni les choses qui sont dans le monde
(les pièges de la distraction).

Il faut savoir, bien-aimés, ne pas ouvrir les portes derrière lesquelles se trouve l'enfer.

C'est pourquoi Paul dit que ceux qui usent du monde soient "comme n'en usant pas, car la figure de ce monde passe."
1 CORINTHIENS 7 : 31

Nous lisons aussi dans 1 JEAN 2 : 15-17
    15 " N'aimez point le monde, ni les choses qui sont dans le monde. Si quelqu'un aime le monde, l'amour du Père n'est point en lui ;
    16   car tout ce qui est dans le monde, la convoitise  de la chair, la convoitise des yeux, et l'orgueil de la vie,
(les pièges de la distraction) 
ne vient point du Père, mais vient du monde.
     17   Et le monde passe, et sa convoitise aussi ; mais celui qui fait la volonté de Dieu demeure éternellement."

Paul aussi nous prévient :
ROMAINS 12 : 2
        " Ne vous conformez pas au siècle présent (à la mentalité et aux agissements des païens qui ne connaissent pas Dieu), mais soyez transformés par le renouvellement de l'intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait."

Celui qui vit en communion avec Dieu n'aime pas ce qui est dans le monde,
parce qu'il est en Christ, une nouvelle créature animée de Son Esprit dont elle a été scellée.

2 CORINTHIENS 5 : 17
       " Si quelqu'un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées 
(celles de notre nature adamique); voici, toutes sont devenues nouvelles."

Le don du Saint-Esprit, c'est le sceau de Dieu placé en nous, pour attester notre appartenance au royaume de Dieu.

 " L'Esprit rend lui-même témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu".
ROMAINS 8 : 16


C'est Lui, l'Esprit de vérité, qui doit conduire notre marche avec Christ, afin que Christ soit glorifié. Jésus dit à ses disciples, avant son départ :
     13 " Quand le consolateur sera venu, l'Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité ; car il ne parlera de lui-même, mais il dira tout ce qu'il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir.
     14   Il me glorifiera, parce qu'il prendra de ce qui est à moi, et vous l'annoncera."
JEAN 16 : 13-14

Pour nous qui avons cru à la parole, nous sommes "une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis", afin que nous annoncions "les vertus" de celui qui nous a appelés "des ténèbres à son admirable lumière". 
1 PIERRE 2 : 9

La parole de Dieu ne cesse de nous avertir du caractère éphémère de ce monde dans lequel nous ne sommes que
"des étrangers et des voyageurs" et de nous "abstenir des convoitises charnelles qui font la guerre à l'âme",
selon 1 PIERRE  2 : 11

Nous avons vu les pièges de la distraction par rapport aux choses du monde, mais rater l'objectif du ciel peut venir aussi de nous.

---- Par la négligence à ne plus veiller et prier.
      Or, nous devons veiller et prier car nous ne savons ni le jour ni l'heure :

LUC 21 : 29-36
   29 " Et il (Jésus) leur dit une comparaison : Voyez le figuier, et tous les arbres.
   30   Dès qu'ils ont poussé, vous connaissez de vous-mêmes, en regardant, que déjà l'été est proche.
   31   De même, quand vous verrez ces choses arriver
(lire LUC 21 : 5-28), sachez que le royaume de Dieu est proche.
   32   Je vous le dis en vérité, cette génération ( la dernière qui verra ces choses) ne passera point, que tout cela n'arrive.
   33   Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point.
   34   Prenez garde à vous-mêmes
de crainte que vos coeurs ne s'appesantissent par les excès du manger et du boire, et par les soucis de la vie, et que ce jour ne vienne à l'improviste ;
   35   car il viendra comme un filet (comme un piège, d'une manière inattendue, comme le filet de l'oiseleur) sur tous ceux qui habitent sur la face de toute la terre (nul n'échappera).
   36   Veillez donc et priez en tout temps, afin que vous ayez 
la force d'échapper à toutes ces choses qui arriveront, et de paraître debout devant le Fils de l'homme."

Le mot grec employé ici pour force est kataxioo qui veut dire, trouver digne, juger digne, devant le Seigneur, bien-sûr.

MARC 13 : 31-33
    31" Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point.
    32   Pour ce qui est du jour et de l'heure, personne ne le sait, ni les anges dans le ciel, ni le fils, mais le Père seul.
    33   Prenez garde, veillez et prier ; car vous ne savez quand ce temps viendra."


---- Par la négligence à ne plus veiller et prier car l'esprit et bien disposé, 
mais la chair est faible :

MARC 14 : 38
         " Veillez et priez, afin que vous ne tombiez pas en tentation ; l'esprit est bien disposé, mais la chair est faible".


---- Par ne plus écouter et mettre en pratique la parole de Dieu et on devient alors des auditeurs oublieux :

JACQUES 1 : 22-25
    22 " Mettez en pratique la parole, et ne vous bornez pas à l'écouter, en vous trompant vous-mêmes par de faux raisonnements.
    23   Car, si quelqu'un écoute la parole et ne la met pas en pratique, il est semblable à un homme qui regarde dans un miroir son visage naturel,
    24   et qui après s'être regardé, s'en va, et oublie aussitôt quel il était.
    25   Mais celui qui aura plongé les regards dans la loi parfaite, la loi de la liberté, et qui aura persévéré, n'étant pas un auditeur oublieux, mais se mettant à l'oeuvre, celui-là sera heureux dans son activité."

Bien-aimés, si nos priorités ne sont pas dans l'observation des commandements du Seigneur, ne sont pas centrées sur Christ, nos vies et nos caractères ne seront pas transformés.

Le renouvellement de notre intelligence pour discerner la volonté de Dieu ne se fera pas et
notre témoignage ne sera pas digne du Seigneur et de son royaume.

Nos projets, nos désirs doivent être soumis à Christ, car nous appartenons à Christ et non plus à nous-mêmes.
Si ces projets, ces désirs, commencent à nous "prendre la tête", nous ne sommes plus centrés sur Christ.
Je sais de quoi je parle, car j'ai pu faire la différence.

Observons la sagesse du psalmiste :

PSAUME 119 : 96-105
    96 " Je vois des bornes à tout ce qui est parfait : Tes commandements n'ont point de limite.
    97    Combien j'aime ta loi !
            Elle est tout le jour l'objet de ma méditation.
    98    Tes commandements me rendent plus sages que mes ennemis,
            Car je les ai toujours avec moi.
    99    Je suis plus instruit que tous mes maîtres,
            Car tes préceptes sont l'objet de ma méditation.
  100    J'ai plus d'intelligence que les vieillards,
            Car j'observe tes ordonnances.
  101    Je retiens mon pied loin de tout mauvais chemin,
            Afin de garder ta parole.
  102    Je ne m'écarte pas de tes lois,
            Car c'est toi qui m'enseignes.
  103    Que tes paroles sont douces à mon palais,
            Plus que le miel à ma bouche !
  104    Par tes ordonnances je deviens intelligent
            Aussi je hais toute voie de mensonge.

  105    Ta parole est une lampe à mes pieds,
            Et une lumière sur mon sentier."

Le Saint-Esprit est le meilleur enseignant pour ne pas s'écarter du chemin qui mène au ciel.
Sa parole nous donne l'intelligence et la lumière pour nous tenir dans la voie droite, la voie de la justice.

ALLELUIA !

Soyons sensible à la voix du Saint-Esprit et laissons nous conduire par Lui.

On peut passer à côté de l'enlèvement de l'Eglise si après avoir été réveillé, on s'endort à nouveau spirituellement :

MARC 13 : 35-37
     35 " Veillez donc,car vous ne savez quand viendra le maître de la maison, ou le soir, ou au milieu de la nuit, ou au chant du coq, ou au matin ;
     36   craignez qu'il ne vous trouve endormis, à son arrivée soudaine.
     37   Ce que je vous dis (c'est Jésus qui parle),
je le dis à tous : Veillez."

Le mot endormis signifie ici : ayant cédé à la paresse et au péché, donc mort spirituellement.

Pour ne pas en arriver là, observons ce conseil de Paul :
     " N'éteignez pas l'Esprit."  1 THESSALONICIENS 5 : 19

Car on finirait par retourner à ce que l'on a vomi :

   ---- soit tout seul, amorcé par notre propre convoitise :

JACQUES 1 : 12-15
     12 " Heureux l'homme qui supporte patiemment la tentation ; car après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que le Seigneur a promise à ceux qui l'aiment.
     13    Que personne, lorsqu'il est tenté ne dise : C'est Dieu qui me tente. Car Dieu ne peut être tenté par le mal, et il ne tente lui-même personne.
     14    Mais chacun est tenté quand il est attiré et amorcé par sa propre convoitise.
     15    Puis la convoitise, lorsqu'elle a conçu,
enfante le péché ; et le péché, étant consommé, produit la mort."


  ---- soit séduit par les faux prophètes qui ont renié Christ :

2 PIERRE 2 : 1-3 ; 17-22
      1 " Il y a parmi le peuple de faux prophètes, et il y aura de même parmi vous de faux docteurs (de faux enseignants)
qui introduiront des sectes pernicieuses, 
et qui, reniant le maître qui les a rachetés, attireront sur eux une ruine soudaine.
      2   Plusieurs les suivront dans leurs dissolutions,
et la voie de la vérité sera calomniée à cause d'eux.
      3   Par cupidité, ils trafiqueront de vous au moyen de paroles trompeuses, eux que menace depuis longtemps la condamnation, et dont la ruine ne sommeille point."

    17 " Ces gens-là sont des fontaines sans eau, des nuées que chasse un tourbillon : l'obscurité des ténèbres leur est réservée.
    18    Avec des discours enflés de vanité, ils amorcent par les convoitises de la chair, par les dissolutions, ceux qui viennent à peine d'échapper aux hommes qui vivent dans l'égarement ;
    19    ils leur promettent la liberté, quand ils sont eux-mêmes esclaves de la corruption, car chacun est esclave de ce qui a triomphé de lui.
    20   En effet, si, après s'être retirés des souillures du monde, par la connaissance du Seigneur et Sauveur Jésus-Christ, ils s'y engagent de nouveau et sont vaincus, leur dernière condition est pire que la première.
   21   Car mieux valait pour eux n'avoir pas connu la voie de la justice, que de se détourner, après l'avoir connue, du saint commandement qui leur avait été donné.
   22   Il leur est arrivé ce que dit un proverbe vrai : le chien est retourné à ce qu'il a vomi, et la truie lavée s'est vautrée dans le bourbier."

Bien-aimés, nous le voyons bien, le danger est partout : nous sommes en guerre et notre marche chrétienne est à la fois celle d'une sentinelle et d'un soldat.

QUE DIEU NOUS GARDE !

ALLELUIA ! notre combat est celui de Dieu.  La victoire nous est déjà assurée.

Cette exhortation à la vigilance que me donne l'Esprit du Seigneur n'est pas destinée à nous caresser dans le sens du poil, mais à prévenir les amoureux de Jésus, des pièges de la distraction et de leurs conséquences.

Sachons louer, adorer et glorifier notre Dieu qui siège au milieu des louanges de son peuple et nous ne serons pas dans la distraction.


En attendant la bienheureuse espérance de notre foi, rappelons-nous ce que nous enseigne la grâce de Dieu qui n'est rien d'autre que Jésus-Christ :

TITE 2 : 11-14
     11 " Car la grâce de Dieu, source de salut pour tous les hommes, a été manifestée.
     12    Elle nous enseigne à renoncer à l'impiété et aux convoitises mondaines, et à vivre dans le siècle présent, 
selon la sagesse, la justice et la piété,
     13    en attendant la bienheureuse espérance, 
et la manifestation de la gloire du grand Dieu et de notre Sauveur Jésus-Christ,
     14    qui s'est donné lui-même pour nous, afin de nous racheter de toute iniquité, et de se faire un peuple qui lui appartienne, purifié par lui et zélé pour les bonnes oeuvres."


Que Dieu soit béni !
Que toute la gloire revienne à son Saint Nom!


AMEN.

.
     

jeudi 19 juillet 2012

23 - La charité, telle une personne.

Bien-aimés, dans le précédent message le Seigneur m'avait mis à coeur, s'Il le permettait le moment voulu, d'approfondir la richesse qui va bien au-delà des versets eux-mêmes, du passage des Ecritures que voici :
1 CORINTHIENS 13 : 4-7
    4 " La charité est patiente, elle est pleine de bonté ; la charité n'est point envieuse ; la charité ne se vante point, elle ne s'enfle point d'orgueil,
    5   elle ne fait rien de malhonnête, elle ne cherche point son intérêt, elle ne s'irrite point, elle ne soupçonne point le mal,
    6   elle ne se réjouit point de l'injustice, mais elle se réjouit de la vérité ;
    7   elle excuse tout, elle croit tout, elle espère tout, elle supporte tout."

La charité, qui est l'Amour de Dieu et de son prochain, nous est présentée comme une personne, sachant régler ses pensées, ses paroles et ses actes parce qu'ils émanent d'un caractère parfait, et d'une communion profonde avec le Père.

Cette personne est, et elle n'est point.
Elle fait et elle ne fait point : elle se garde.

Elle est remplie du Saint-Esprit et le fruit de l'Esprit est son caractère.

Elle choisit et marche,
selon la loi d'amour et de justice de Dieu : la vérité, la patience, la bonté, l'humilité, la sainteté, la foi, la miséricorde et la compassion.

Bien-sûr, nous reconnaissons en elle, Jésus, le Fils de Dieu, notre modèle parfait.

Par ailleurs, nous savons que l'objectif de Dieu pour nous, c'est de nous rendre semblable à l'image de son Fils.
ROMAINS 8 : 29
      " Car ceux qu'il a connus d'avance, il les a aussi prédestinés à être semblables à l'image de son Fils, afin que son Fils fût le premier-né entre plusieurs frères."

C'est à la nouvelle naissance que Dieu nous communique par le Saint-Esprit sa nature et nous rend participant de la nature divine, une même plante avec Jésus-Christ.

ROMAINS 6 : 3-7
   3 " Ignorez-vous que nous tous qui avons été baptisés en Jésus-Christ, c'est en sa mort que nous avons été baptisés ?
   4   Nous avons été ensevelis avec lui par le baptême en sa mort, afin que, comme Christ par la gloire du Père, de même nous aussi, nous marchions en nouveauté de vie.
   5   En effet, si nous sommes devenus une même plante (de la même origine) avec lui par la conformité à sa mort, nous le serons aussi par la conformité à sa résurrection,
   6   sachant que notre vieil homme (l'homme corrompu par son esprit dégénéré, le péché étant entré dans l'homme) a été crucifié avec lui, afin que le corps du péché fût détruit, pour que nous ne soyons plus esclave du péché ;
   7  Car celui qui est mort est libre du péché."

1 PIERRE 1 : 3
      " Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui, selon sa grande miséricorde, nous a régénérés, pour une espérance vivante, par la résurrection de Jésus-Christ d'entre les morts..."

Ce qu'il faut savoir, c'est que, sur les trois parties qui composent notre être tout entier :
l'esprit, l'âme, le corps,
seul notre esprit est régénéré à la nouvelle naissance.

Le mot grec employé pour régénéré, est anagennao, qui veut dire, produire de nouveau, né de nouveau, renouvelé.

Notre esprit est crée pur, saint, juste et parfait, comme à son origine avant le péché d'Adam et Eve : il est changé pour une nouvelle vie en conformité avec la volonté de Dieu.
Il n'est plus privé de la gloire de Dieu.

Dans ROMAINS 3 : 23, nous lisons:
       " Car tous (les hommes) ont péché et sont privés de la gloire de Dieu (le Saint-Esprit)"

Donc, le Saint-Esprit nous ait donné, notre esprit est régénéré par la Vie Eternelle, la Vie de Résurrection que le Saint-Esprit nous communique.

1 CORINTHIENS 6 : 19
     " Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez point à vous-mêmes ?"

Nos "coeurs sont purifiés d'une mauvaise conscience et notre corps lavé d'une eau pure", selon HEBREUX 10 : 22


En conséquence, à la nouvelle naissance, aussitôt que notre esprit est régénéré, né de nouveau, il est assis en Jésus-Christ dans les lieux célestes, comme l'atteste la parole de Dieu :
EPHESIENS 2 : 4-7
    4 " Mais Dieu qui est riche en miséricorde, à cause du grand amour dont il nous a aimés,
    5   nous qui étions morts par nos offenses, nous a rendus à la vie avec Christ (c'est par grâce que vous êtes sauvés) ;
    6   il nous a ressuscités ensemble (une même plante avec Lui), et nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes en Jésus-Christ,
    7   afin de montrer dans les siècles à venir l'infinie richesse de sa grâce par sa bonté envers nous en Jésus-Christ."

ALLELUIA ! GLOIRE A DIEU  !

Rappelons-nous toujours, notre position céleste en Christ, elle est spirituelle et elle est permanente.
Il ne tient qu'à nous de la conserver en travaillant à notre salut avec crainte et tremblement, en gardant la foi, car "c'est en espérance" que nous sommes"sauvés", selon ROMAINS 8 : 24


     " Vous obtiendrez le salut de vos âmes pour le prix de votre foi."  
1 PIERRE 1 :9

Lorsque nous nous convertissons à Jésus-Christ, que nous lui offrons nos coeurs et nos vies, Il devient notre Maître.

Nous devenons des disciples (des suiveurs) qui doivent se laisser enseigner par Lui, par Sa parole et Son Esprit ; également par les serviteurs qu'Il suscite dans les différents ministères, tels qu'apôtres, prophètes, docteurs, pasteurs et évangélistes.

Tout cela dans le but de notre édification personnelle et ecclésiale,
afin de devenir des Chrétiens  = "comme Christ" :
LUC 6 : 40
     " Le disciple n'est pas plus que le maître ; mais tout disciple accompli (katartizo) sera comme son maître."
La définition de katartizo, c'est : redresser, réparer, perfectionner, faire de quelqu'un ce qu'il doit être.

Nous devons avoir en nous le vif désir de penser, de parler et d'agir, comme notre Maître.

Un disciple accompli devient ce qu'il doit être, à l'image de son Maître qui est Christ, c'est-a-dire, semblable à l'image du Fils de Dieu.

N'oublions pas, également, que nous sommes entre les mains du potier, Dieu notre Père, pour qu'il nous façonne et fasse de nous des vases d'honneur, des vases d'or.


Nous comprenons maintenant que le perfectionnement dont nous avons besoin, se situe au niveau de notre âme et de notre corps. Et là nous sommes coopérateurs avec Christ, le Saint-Esprit et notre esprit régénéré.

Convenez avec moi, que là, il y a du travail...mais surtout de l'obéissance à la vérité.

Notre âme est à la fois, l'esprit, c'est-à-dire le principe vital par lequel notre corps est animé, et notre esprit rationnel, le pouvoir par lequel nous pensons, ressentons et décidons.

Elle est le siège de nos affections, de nos désirs, de nos émotions et de notre volonté, tandis que le coeur en est la source, parce qu'il est la source de nos pensées.

GENESE 6 : 5 
          " L"Eternel vit que la méchanceté des hommes était grande sur la terre, et que toute les pensées de leur coeurs se portaient chaque jour uniquement vers le mal."

MARC 7 : 21-23
      21 " Car c'est du dedans, c'est du coeur des hommes, que sortent les mauvaises pensées, les adultères, les impudicités, les meurtres,
      22   les vols, les cupidités, les méchancetés, la fraude, le dérèglement, le regard envieux, la calomnie, l'orgueil, la folie.
      23  Toutes ces choses mauvaises sortent du dedans et souillent l'homme."

Notre âme reste au moment de la nouvelle naissance largement polluée, contaminée par tout ce qui a constitué notre nature humaine pécheresse.

Mais Dieu veut nous donner un coeur nouveau, créer en nous un coeur pur, changer sa source, pour que notre âme à son tour soit purifiée.

Pour cela, il faut obéir à la vérité :

1 PIERRE 1 : 22-25
    22 " Ayant purifié vos âmes en obéissant à la vérité pour avoir un amour fraternel sincère, aimez-vous ardemment les uns les autres, de tout votre coeur, (nous le pouvons parce qu'il est aussi purifié en amont).
    23 puisque vous vous avez étés régénérés, non par une semence corruptible, mais par une semence incorruptible, par la parole vivante et permanente de Dieu."

Tout au long de notre vie, avant notre nouvelle naissance, notre âme a eu largement le temps de former des forteresses, des arguments, des raisonnements, toutes choses sur lesquelles on s'appuie, à travers l'idée de se tenir en sécurité.

Tout cela doit tomber, au fur et à mesure que le Saint-Esprit nous le montrera.

PROVERBES 1: 32-33 nous dit :
     32 "... la résistance des stupides les tue,
            Et la sécurité des insensés les perd.
     33   Mais celui qui m'écoute reposera avec assurance,
            Il vivra tranquille et sans craindre aucun mal."

                                CHRIST est notre paix et notre sécurité.

QUE  DIEU SOIT BENI  !

Bien-aimés, nous comprenons combien nous avons besoin de la parole de Dieu qui est esprit et vie, pour nous éclairer, nous sanctifier, nous édifier, redresser ce qui était tordu, et trancher.

HEBREUX 4 : 12
       " Car la parole de Dieu est vivante et efficace, plus tranchante qu'une épée quelconque à deux tranchants, pénétrante jusqu'à partager âme et esprit, jointures et moelles ; elle juge les sentiments et les pensées du coeur."

Nous avons besoin aussi des armes de Dieu.
(Voir EPHESIENS 6)

2 CORINTHIENS 10 : 4-5
     4 " Car les armes avec lesquelles nous combattons ne sont pas charnelles ; mais elles sont puissantes, par la vertu de Dieu, pour renverser les forteresses.
     5    Nous renversons les raisonnements et toute hauteur qui s'élève contre la connaissance de Dieu, et nous amenons toute pensée captive à l'obéissance de Christ."

La Vérité de la parole de Dieu détruit le mensonge du diable des pensées impures, de la sagesse humaine, terrestre, diabolique.

Amener toute pensée captive à l'obéissance de Christ, c'est,  
par l'épée de la parole de Dieu,
capturer l'esprit qui inspire, qui accompagne la pensée impure, pour lui faire fléchir les genoux devant Christ.
La pensée impure, sans son auteur, se trouve alors absorber, détruite par la Vérité de la parole de Dieu.

La parole insiste sur l'objet de nos pensées :

PHILIPPIENS 4 : 8
      " Au reste, frères, que tout ce qui est vrai, tout ce qui est honorable, tout ce qui est juste, tout ce qui est pur, tout ce qui est aimable, tout ce qui mérite l'approbation, ce qui est vertueux et digne de louanges soit l'objet de vos pensées."

COLOSSIENS 3 : 1-2
     1" Si donc vous êtes ressuscités avec Christ, cherchez les choses d'en haut, où Christ est assis à la droite de Dieu
     2   Affectionnez-vous aux choses d'en haut, et non à celles qui sont sur la terre."

Le mot affectionnez veut dire ici, diriger notre esprit, nos pensées, vers les choses célestes.

C'est notre responsabilité permanente, au niveau de notre âme, qui elle, n'a pas de position assise dans les lieux célestes.

Avant notre conversion,
c'était notre âme qui influençait notre esprit dans notre vie pratique.  
Maintenant notre âme doit être soumise à l'influence de notre esprit régénéré par le Saint-Esprit.

Car, notre âme, de plus en plus renouvelée, permettra à Christ de se manifester au travers de nous et d'accomplir la volonté de Dieu.

      " Christ en vous, l'espérance de la gloire."
COLOSSIENS 1 : 27

Pour cela, nous avons besoin de demeurer en Christ et que Christ demeure en nous, en recherchant son intimité et la communion avec Lui.

C'est le commandement de Jésus à ses disciples :
 JEAN 15 : 1-4
      1 " Je suis le vrai cep et mon Père est le vigneron.
      2    Tout sarment qui est en moi et qui ne porte pas de fruit, il le retranche ; et tout sarment qui porte du fruit, il l'émonde, afin qu'il porte encore plus de fruit.
      3    Déjà vous êtes purs, à cause de la parole que je vous ai annoncée.
      4    Demeurez en moi, et je demeurerai en vous. Comme le sarment ne peut de lui-même porter du fruit, s'il ne demeure attaché au cep, ainsi vous ne le pouvez non plus, si vous ne demeurez en moi."

Cela est possible parce que l'Esprit de Dieu en nous est plus fort que la mort. Certes le corps du péché a été détruit, comme nous l'avons vu, mais aussi longtemps que l'homme vivra dans son corps mortel la loi exerce son pouvoir sur lui, mais nous en sommes affranchis par la loi de l'esprit de vie en Jésus-Christ.

Paul nous explique le processus de la loi du péché et nous donne aussi la raison de notre affranchissement :
ROMAINS 7 : 18-25
      18" Ce qui est bon, je le sais, n'habite pas en moi, c'est à dire dans ma chair : j'ai la volonté mais non le pouvoir de faire le bien.
      19   Car je ne fais pas le bien que je veux, et je fais le mal que je ne veux pas.
      20   Et si je fais ce que je ne veux pas, ce n'est plus moi qui le fait, c'est le péché qui habite en moi.
      21  Je trouve donc en moi cette loi : quand je veux faire le bien, le mal est attaché à moi.

      22  Car je prends plaisir à la loi de Dieu, selon l'homme intérieur  ;

      23  mais je vois dans mes membres une autre loi, qui lutte contre la loi de mon entendement, et qui me rend captif de la loi du péché, qui est dans mes membres.
      24  Misérable que je suis ! Qui me délivrera du corps de cette mort ?...
      25  Grâces soient rendues à Dieu par Jésus-Christ notre Seigneur !..."

 (L'homme intérieur, c'est l'homme conforme à la nature de Dieu.)

Voilà la bonne nouvelle :
ROMAINS 8 : 1-14
       1 " Il n'y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ.
       2    En effet, la loi de l'esprit de vie en Jésus-Christ m'a affranchi de la loi du péché et de la mort.
       3    Car - chose impossible à la loi, parce que la chair la rendait sans force - Dieu a condamné le péché dans la chair, en envoyant, à cause du péché, son propre Fils dans une chair semblable à celle du péché,
       4    et cela afin que la justice de la loi fût accomplie en nous, qui marchons, non selon la chair, mais selon l'esprit."
      5 " Ceux en effet, qui vivent selon la chair, s'affectionnent aux choses de la terre, tandis que ceux qui vivent selon l'esprit s'affectionnent aux choses de l'esprit.
      6   Et l'affection de la chair, c'est la mort, tandis que l'affection de l'esprit, c'est la vie et la paix ;
      7   Car l'affection de la chair est inimitié contre Dieu, parce qu'elle ne se soumet pas (elle n'obéit pas) à la loi de Dieu, et qu'elle ne le peut même pas.
      8   Or ceux qui vivent selon la chair ne sauraient plaire à Dieu.

     9    Pour vous, vous ne vivez pas selon la chair, 
mais selon l'esprit*, si du moins l'Esprit de Dieu habite en vous
Si quelqu'un n'a pas l'Esprit de Christ, il ne lui appartient pas.

Remarquez ici, que le mot *esprit n'est pas écrit avec une majuscule, il ne s'agit donc pas du Saint-Esprit, mais de notre esprit régénéré, qui bien qu'assis dans les lieux célestes en Jésus-Christ, nous fait ici-bas, marcher en nouveauté de vie, et cela, si l'Esprit de Christ habite en nous.
Pour tout ceux qui l'ont reçu, prenons garde à ne pas l'éteindre.

  10   Et si Christ est en vous, le corps il est vrai, est mort à cause du péché, mais l'esprit est vie à cause de la justice.
   11   Et si l'Esprit de celui qui a ressuscité Jésus d'entre les morts habite en vous, celui qui a ressuscité Christ d'entre les morts rendra aussi la vie à vos corps mortels par son Esprit qui habite en vous.
   12  Ainsi donc frères, nous ne sommes point redevable de la chair, pour vivre selon la chair.
   13  Si vous vivez selon la chair, vous mourrez ; mais si par l'Esprit vous faites mourir les actions du corps, vous vivrez,
   14   car tous ceux qui sont conduits par l'Esprit de Dieu sont fils de Dieu."

ALLELUIA !

Que Dieu nous garde et accomplissons ces commandements que Paul nous adresse dans :
ROMAINS 6 : 12-14
    12 " Que le péché ne règne point dans votre corps mortel, et n'obéissez pas à ses convoitises.
    13    Ne livrez pas vos membres au péché, comme des instruments d'iniquité ; mais donnez-vous vous-mêmes à Dieu, comme étant vivants de morts que vous étiez, et offrez à Dieu vos membres, comme des instruments de justice.
    14  Car le péché n'aura point de pouvoir sur vous, puisque vous êtes, non sous la loi, mais sous la grâce."

Bien-aimés, je termine cette exhortation à nous perfectionner et à nous sanctifier davantage avant l'enlèvement de l'Eglise, par cette bénédiction de Paul, que je m'adresse aussi :
    23 " Que le Dieu de paix vous sanctifie lui-même tout entiers, et que tout votre être, l'esprit, l'âme et le corps, soit conservé irrépréhensible, lors de l'avènement de notre Seigneur Jésus-Christ !
   24  Celui qui vous a appelés est fidèle et c'est lui qui le fera."
1 THESSALONICIENS 5 : 23-24


AMEN!

.



   

mardi 19 juin 2012

22 - L'importance de l'amour.

Au chapitre 13 de la première épître que Paul adresse aux Corinthiens, l'apôtre expose la place que l'amour (agapao)
ou la charité doit avoir dans notre vie et marche chrétienne.

1 CORINTHIENS 13 : 1-3
    1 " Quand je parlerais les langues des hommes et des anges, si je n'ai pas la charité, je suis un airain qui résonne, ou une cymbale qui retentit.
    2  Et quand j'aurais le don de prophétie, la science de tous les mystères et toute la connaissance, quand j'aurais même toute la foi jusqu'à transporter des montagnes, si je n'ai pas la charité, je ne suis rien.
    3  Et quand je distribuerais tous mes biens pour la nourriture des pauvres, quand je livrerais même mon corps pour être brûlé, si je n'ai pas la charité, cela ne me sert à rien."

Dans ces trois premiers versets, Paul exprime clairement que l'amour doit être avant toutes choses, sous peine d'être un airain qui résonne, ou une cymbale qui retentit, de n'être rien et de ne servir à rien.

Cet amour là est différent de l'amour de l'argent, de l'amour du monde avec ses convoitises, du sentiment humain suscité par la chair, empreint d'orgueil, qui nous animerait pour accomplir une oeuvre sans Dieu.

Jésus a prévenu :
   21 " Ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur ! n'entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux.
   22   Plusieurs me diront en ce jour-là : Seigneur, Seigneur, n'avons-nous pas prophétisé par ton nom ? n'avons-nous pas chassé des démons par ton nom ? et n'avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom ?
   23   Alors je leur dirai ouvertement : Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l'iniquité."
MATTHIEU 7 : 21-23

De quelle iniquité s'agit-t-il ?

Dans ce verset, le mot grec employé est anomia dont la définition est :
         *  condition de celui qui est sans loi
                - parce qu'il est ignorant
                - parce qu'il la viole
         *  mépris et violation de la loi, iniquité, méchanceté.

A la question que fit un scribe à Jésus sur le premier de tous les commandements :
MARC 12 : 29-31
  29 " Jésus répondit : Ecoute, Israël, le Seigneur, notre Dieu, est l'unique Seigneur ;
  30  et tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme, de toute ta pensée, et de toute ta force.
  31   Voici le second : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n'y a pas d'autre commandement plus grand que ceux-là.


 Les deux premiers commandements de Dieu place l'amour comme la chose la plus grande. 

1 CORINTHIENS 13 : 13  confirme :
      " Maintenant ces trois choses demeurent : la foi, l'espérance, la charité, mais la plus grande de ces choses, c'est la charité."

La charité est plus qu'une motivation, car l'amour est le don de Dieu manifesté en Jésus-Christ.
Il nous a aimé le premier parce que Dieu est amour :
    7 " Bien-aimés, aimons nous les uns les autres
 car l'amour est de Dieu, et quiconque aime est né de Dieu et connaît Dieu.
    8  Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu,  
car Dieu est amour.
    9  L'amour de Dieu a été manifesté envers nous en ce que Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde, afin que nous vivions par lui.
  10  Et cet amour consiste, non point en ce que nous avons aimé Dieu, mais en ce qu'il nous a aimés et a envoyé son Fils comme victime expiatoire pour nos péchés.
  11  Bien-aimés, si Dieu nous a ainsi aimés, nous devons aussi nous aimer les uns les autres.
  12  Personne n'a jamais vu Dieu ; si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous, et son amour et parfait en nous.
  13  Nous connaissons que nous demeurons en lui, et qu'il demeure en nous, en ce qu'il nous a donné de son Esprit.
  14  Et nous, nous avons vu et nous attestons que le Père a envoyé le Fils comme Sauveur du monde.

  15  Celui qui confessera que Jésus est le Fils de Dieu, Dieu demeure en lui, et lui en Dieu.

  16  Et  nous, nous avons connu l'amour que Dieu a pour nous, et nous y avons cru. Dieu est amour ; et celui qui demeure dans l'amour demeure en Dieu, et Dieu demeure en lui.
  17 Tel il est
(l'amour est l'essence même de Dieu)
 tels nous sommes aussi dans ce monde 
 (parce qu'Il nous a communiqué Sa nature) : c'est en cela que l'amour est parfait en nous, afin que nous ayons de l'assurance au jour du jugement.
1 JEAN 4 : 7-17

Rappelons-nous le verdict de Jésus en MATTHIEU 7 : 23 envers les serviteurs dont l'amour n'était pas parfait en eux.

Par ailleurs, Paul nous invite "si, conformément à la vérité qui est en Jésus",
nous avons été "instruits à nous dépouiller, eu égard à notre vie passée, du vieil homme qui se corrompt par les convoitises trompeuses", selon EPHESIENS 4 : 21-22,

à devenir "les imitateurs de Dieu, comme des enfants bien-aimés",
et à "marcher dans la charité, à l'exemple de Christ, 
qui nous a aimés,
et qui s'est livré lui-même à Dieu pour nous comme une offrande et un sacrifice de bonne odeur."
EPHESIENS 5 : 1-2

C'est de Dieu que nous apprenons à aimer et à la lumière de ces versets nous comprenons combien renoncer à nous-mêmes, vouloir et accepter de mourir à nous-mêmes, disposeront notre coeur à obéir à cette exhortation de Paul :
ROMAINS 12 : 1
 " Je vous exhorte, frères par les compassions de Dieu, 
à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable."

Nous avons vu que l'amour est la nature même de Dieu et qu'il est un don de Dieu.
Il est aussi "fruit de l'Esprit", selon GALATES 5 : 22,
communiqué par Dieu pour, entre autre,  
accueillir,
recevoir,
aimer chèrement les frères et soeurs et même nos ennemis.

En ce qui concerne l'amour pour les frères et soeurs en Christ, voici ce que dit Paul:
ROMAINS 12 : 9-17
    9 " Que la charité soit sans hypocrisie.
          Ayez le mal en horreur ; attachez-vous fortement au bien.
   10   Par amour fraternel, soyez pleins d'affection les uns pour les autres ;
          par honneur, usez de prévenances réciproques.
   11   Ayez du zèle et non de la paresse.
          Soyez fervents d'esprit.
          Servez le Seigneur.
   12   Réjouissez-vous en espérance.
          Soyez patients dans l'affliction.
          Persévérez dans la prière.
   13   Pourvoyez aux besoins des saints.
          Exercez l'hospitalité.
   14   Bénissez ceux qui vous persécutent, bénissez et ne maudissez pas.
   15   Réjouissez-vous avec ceux qui se réjouissent ;
          pleurez avec ceux qui pleurent.
   16   Ayez les mêmes sentiments les uns envers les autres.
          N'aspirez pas à ce qui est élevé, mais laissez-vous attirer par ce qui est humble.
   17   Ne soyez point sages à vos propres yeux."

Nous comprenons qu'il est de notre responsabilité d'exercer l'amour (agapao) que Dieu nous communique par son Esprit et toutes ces exhortations en manifestent des aspects et divers champs d'actions.
Tout est important.

ROMAINS 13 : 8-10 nous dit ceci:
     8 " Ne devez rien à personne, si ce n'est de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime les autres a accompli la loi. 
     9   En effet, les commandements : Tu ne commettras point d'adultère, tu ne tueras point, tu ne déroberas point, tu ne convoiteras point, et ceux qu'il peut encore y avoir, se résument dans cette parole : Tu aimeras ton prochain comme toi-même.
   10    L'amour ne fait point de mal au prochain : l'amour est donc l'accomplissement de la loi."

Lors du dernier souper que Jésus eut avec ses disciples, Il leur adressa ces paroles :
JEAN 13 : 34-35
   34 " Je vous donne un commandement nouveau : Aimez-vous les uns les autres ; comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres.
   35   A ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l'amour les uns pour les autres."

A ce commandement nouveau,
c'est Jésus qui devient la référence de l'amour.

GLOIRE A JESUS  !

Nous comprenons aussi qu'à l'exemple de Christ, nous devons donner notre vie pour les frères.
1 JEAN 3 : 16-18
   16  " Nous avons connu l'amour, en ce qu'il a donné sa vie pour nous ; nous aussi, nous devons donner notre vie pour les frères.
   17   Si quelqu'un possède les biens de ce monde, et que voyant son frère dans le besoin, il lui ferme ses entrailles, comment l'amour de Dieu demeure-t-il en lui ?
   18   Petits enfants n'aimons pas en paroles et avec la langue, mais en actions et avec vérité."

Ceci est dit pour ceux qui disent qu'ils aiment, et ne font pas.

IL y a ceux qui démontrent qu'ils aiment, sans pouvoir le dire.
J'étais de ces derniers, mais récemment Jésus, le médecin par excellence, a opéré une guérison dans mon coeur.

ALLELUIA!

Dans MATTHIEU 5 : 43-48, Jésus parle en élevant le standard de la compréhension de l'amour de Dieu :
 43  " Vous avez appris qu'il a été dit : Tu aimeras ton prochain et tu haïras ton ennemi.
 44   Mais moi, je vous dit :
Aimez vos ennemis
bénissez ceux qui vous maudissent
faites du bien à ceux qui vous haïssent
et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent,

 45 afin que vous soyez fils de votre Père qui est dans les cieux; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, 
et il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes.

 46  Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense méritez-vous ? Les publicains n'agissent-ils pas de même ?
 47  Et si vous saluez seulement vos frères, que faites-vous d'extraordinaire ? Les païens n'agissent-ils pas de même ?
 48  Soyez donc parfaits, comme votre Père céleste est parfait."

Nous lisons encore dans ROMAINS 12 : 17-21
  17 " Ne rendez à personne le mal pour le mal
Recherchez ce qui est bien devant tous les hommes.
  18   S'il est possible, autant que cela dépend de vous
soyez en paix avec tous les hommes.
  19   Ne vous vengez point vous-mêmes, bien-aimés, mais laissez agir la colère ; car il est écrit :  A moi la vengeance, 
à moi la rétribution, dit le Seigneur.

  20  Mais si ton ennemi a faim, donne-lui à manger
s'il a soif, donne-lui à boire ; car en agissant ainsi, ce sont des charbons ardents que tu amasseras sur sa tête (il se souviendra du mal qu'il a fait, à cause du bien qui lui aura été rendu).
  21  Ne te laisse pas vaincre par le mal, mais surmonte le mal par le bien."

Rappelons-nous que ce n'est pas contre la chair et le sang, c'est-à-dire l'homme, au sens général du terme, que nous avons à lutter, mais contre "les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes" EPHESIENS 6 : 12

De même que Dieu aime ses créatures, les pécheurs,
mais pas le péché, ainsi nous devons aimer tous les hommes, 
notre combat devant être uniquement d'ordre spirituel
puisque "le monde entier est sous la puissance du malin",
selon 1 JEAN 5 : 19

Cette parole encore dans ROMAINS 5 : 8-9 nous atteste l'amour de Dieu envers nous :
     8 " Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que lorsque nous étions encore pécheurs, Christ est mort pour nous.
     9   A plus forte raison donc, maintenant que nous sommes justifiés par son sang, serons-nous sauvés par lui de la colère."

Après l'enlèvement de l'Eglise véritable, de l'Epouse,
oui, il y a une colère à venir largement prophétisée dans toutes les Ecritures, qui sera un jugement pour tous ceux qui auront rejeté Christ, pour ceux qui seront tombés dans l'apostasie et ne seront pas revenus à leur premier amour ;
pour cette génération perverse qui aura préféré les ténèbres à la lumière, l'impiété à la piété, l'idolâtrie envers moult choses et passions qui sont vénérées comme des dieux mais il n'y a qu'un seul Dieu, comme Jésus l'a attesté plus haut (MARC 12:29).


Mais bien avant dans les Ecritures, nous pouvons lire cette affirmation dans plusieurs versets, notamment, d'ESAIE 45 :
verset 5  
       "  Je suis l'Eternel, et il n'y en a point d'autre,
           Hors moi, il n'y a point de Dieu."
verset 18,
       " Car ainsi parle l'Eternel,
          Le créateur des cieux, le seul Dieu,
          Qui a formé la terre et les cieux, qui l'a faite et qui
          l'a affermie,
          Qui l'a créée pour qu'elle ne fut pas déserte,
          Qui l'a formée pour qu'elle fût habitée :
          Je suis l'Eternel, et il n'y en a point d'autre."

 versets 20 et 21,
   20 " Assemblez-vous et venez, approchez
          ensemble,
          Réchappés des nations !
          Ils n'ont point d'intelligence, 
          ceux qui portent leur idole de bois,
          Et qui invoque un dieu incapable de sauver.
   21   Déclarez-le, et faites-les venir !
          Qu'ils prennent conseils les uns des autres !
          Qui a prédit ces choses dès le commencement,
          Et depuis longtemps les a annoncées ?
          N'est pas moi l'Eternel ?
          Il n'y a point d'autre Dieu que moi,
          Je suis le seul Dieu juste et qui sauve"

Et c'est bien parce que le seul et unique Dieu, est amour,
qu'Il nous a donné un Sauveur,
nous qui étions perdus dans nos péchés et voués à la perdition.
ACTES 4 : 11-12
    11 " Jésus est la pierre rejetée par vous (les chefs du peuple et anciens d'Israël) qui bâtissez, et qui est devenue la principale de l'angle.
    12  Il n'y a de salut en aucun autre ;
car il n'y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés."

1 JEAN 5 : 20-21
    20 " Nous savons aussi que le Fils de Dieu est venu, et qu'il nous a donné l'intelligence pour connaître le Véritable, en son Fils Jésus-Christ.
C'est lui qui le Dieu véritable, et la vie éternelle.
    21   Petits enfants, gardez-vous des idoles."

Quel amour ! quelle grâce !

Que Dieu soit glorifié et élevé par notre témoignage de vie,
dans l'amour du Christ et à Son exemple!

Que Dieu nous aide, bien-aimés !

Notre objectif doit être de passer notre vie éternelle, auprès de Jésus, le Véritable Dieu, c'est pourquoi, nous devons travailler à notre salut avec crainte et tremblement, dans l'amour parfait de Christ.

D'autres aspects de cet amour sont révélés dans  
1 CORINTHIENS 13 : 4-7
    4 " La charité est patiente, elle est pleine de bonté ; la charité n'est point envieuse ; la charité ne se vante point, elle ne s'enfle point d'orgueil,

    5   elle ne fait rien de malhonnête, elle ne cherche point son intérêt, elle ne s'irrite point, elle ne soupçonne point le mal,

    6   elle ne se réjouit point de l'injustice, mais elle se réjouit de la vérité ;
    7   elle excuse tout, elle croit tout, elle espère tout, elle supporte tout."

Ces quatre versets sont tellement riches qu'ils méritent un approfondissement dans la parole de Dieu.
Si Dieu le permet, ce sera l'objet du prochain message.    

Notre Dieu est magnifique, que Son Nom est puissant !

Bien-aimés, à l'instar de la prière de Paul pour les chrétiens de Philippes,
prions pour que notre amour "augmente de plus en plus  
en connaissance et en pleine intelligence
pour le discernement des choses les meilleures,
afin que nous soyons purs et irréprochables pour le jour de Christ
remplis du fruit de justice qui est par Jésus-Christ,  
à la gloire et à la louange de Dieu."
PHILIPPIENS 1 : 9-11

.