Témoin de Sa Grâce

Témoin de Sa Grâce



dimanche 4 décembre 2011

16 - Les citernes crevassées du faux évangile.

Où pouvons-nous trouver ce rapport de citernes crevassées, sinon dans les propres paroles de l'Eternel adressées à l'encontre de son peuple par son prophète Jérémie.

Lisons ensemble :
JEREMIE 2 : 4-13
  4 "Ecoutez la parole de l'Eternel, maison de Jacob,
      Et vous toutes, familles de la maison d'Israël !
  5  Ainsi parle l'Eternel :
      Quelle iniquité vos pères ont-ils trouvée en moi,
      Pour s'éloigner de moi, et  pour aller après des choses 
      de néant
      et n'être eux-mêmes que néant ?
  6  Ils n'ont pas dit : Où est l'Eternel,
      Qui nous a fait monter du pays d'Egypte,
      Qui nous a conduits dans le désert,
      Dans une terre aride et pleines de fosses,
      Dans une terre où règnent la sécheresse,
      et l'ombre de la mort,
      Dans une terre par où personne ne passe,
      Et où n'habite aucun homme ?
  7  Je vous ai fait venir dans un pays semblable à un verger,
      Pour que vous en mangiez les fruits
      et les meilleures productions ;
      Mais vous êtes venus, et vous avez souillé mon pays,
      Et vous avez fait de mon héritage une abomination.
  8  Les sacrificateurs n'ont pas dit :
      Où est l'Eternel ?
      Les dépositaires de la loi ne m'ont pas connu,
      Les pasteurs m'ont été infidèles, 
      Les prophètes ont prophétisé par Baal,
      Et sont allés après ceux qui ne sont d'aucun secours.
  9  C'est pourquoi je veux encore contester avec vous,
      dit l'Eternel,
      Je veux contester avec les enfants de vos enfants.
10  Passez aux îles de Kittim, et regardez !
      Envoyez quelqu'un à Kédar, observez bien,
      Et regardez s'il n'y a rien de semblable !
11  Y a-t-il une nation qui change ses dieux,
      Quoiqu'ils ne soient pas des Dieux ?
      Et mon peule a changé sa gloire contre ce qui n'est
      d'aucun secours !
12  Cieux, soyez étonnés de cela ;
      Frémissez d'épouvante et d'horreur ! dit l'Eternel.
13  Car mon peuple a commis un double péché :
      Ils m'ont abandonné, moi qui suis une source d'eau vive,
      Pour se creuser des citernes, des citernes crevassées,
      Qui ne retiennent pas l'eau."

Bien-aimés, cette parole venant de Dieu nous montre que
ceux qui s'éloignent de Dieu, sont conduits à des choses de néant,
et ces choses ne produisant pas la vie , ne glorifiant pas notre Seigneur,
les amènent à devenir eux-mêmes, que néant.

Après avoir fait sortir Son peuple de la captivité égyptienne, par Moïse, nous lisons dans
EXODE 13 : 21-22
  21 " L'Eternel allait devant eux, le jour dans une colonne de nuée pour les guider dans leur chemin, et la nuit dans une colonne de feu pour les éclairer, afin qu'ils marchassent jour et nuit."
  22  La colonne de nuée ne se retirait point de devant le peuple pendant le jour, ni la colonne de feu pendant la nuit."

Bien-aimés, ce peuple marchait derrière la gloire de l'Eternel et pourtant son coeur était éloigné de Lui :
EXODE 14 : 10-12
   10 " Pharaon approchait. Les enfants d'Israël levèrent les yeux, et voici, les Egyptiens étaient en marchent derrière eux. 
Et les enfants d'Israël eurent une grande frayeur, et crièrent à l'Eternel.
   11   Ils dirent à Moïse : N'y avait-il pas de sépulcres en Egypte, sans qu'il fut besoin de nous mener mourir au désert ?
   12  N'est-ce pas là ce que nous te disions en Egypte : Laisse-nous servir les Egyptiens, car nous aimons mieux servir les Egyptiens que de mourir au désert ? "

Malgré la promesse de Dieu de les conduire en Canaan, le peuple hébreu plaçait sa confiance dans des choses de néant : la peur, les murmures et les Egyptiens qui les avaient dominés et maintenus en esclavage.

Au contraire, loin de se laisser influencer par ces discours séduisants, qui se voulaient persuasifs en sagesse humaine face au danger, Moïse regardait au Seigneur :
EXODE 14 : 13-14
  13 " Moïse répondit au peuple : Ne craignez rien,
restez en place (gardez la foi), 
et regardez la délivrance que l'Eternel va vous accorder en ce jour ;
car les Egyptiens que vous voyez aujourd'hui, vous ne les verrez plus jamais.
  14 L'Eternel combattra pour vous ; et vous, gardez le silence."

Cela voulait dire: Arrêtez vos murmures et vos cris contre Dieu et faites-Lui confiance !
Votre sagesse est diabolique !
C'est Lui qui combat pour vous !
Portez le regard sur le rocher de votre salut !
Dieu est fidèle à ses promesses.


A l'inverse, considérez l'attitude de foi manifestée dans la réponse des trois amis de Daniel, menacés d'être jetés dans la fournaise ardente s'ils n'adoraient pas la statue d'or du roi Nebucadnetsar , celui-ci, osant leur dire :
DANIEL 3 : 15-18
   15  "Et quel est le dieu qui vous délivrera de ma main ?
   16    Shadrac, Méschac et Abed-Négo répliquèrent au roi Nébucadnetsar : Nous n'avons pas besoin de te répondre là-dessus.
   17   Voici notre Dieu que nous servons peut nous délivrer de la fournaise ardente, et il nous délivrera de ta main , ô roi.
   18   Sinon, sache, ô roi, que nous ne servirons pas tes dieux, et que nous n'adorerons pas la statue d'or que tu as élevée."

Bien entendu, Dieu les délivra, sans aucun dommage, et voici le rapport du roi Nebucanetsar après qu'ils furent tombés liés, au milieu de la fournaise ardente :
   24   "Alors le roi Nebucadnetsar fut effrayé, et se leva précipitamment. Il prit  la parole et dit à ses conseillers : N'avons-nous pas jeté au milieu du feu trois hommes liés ? Ils répondirent au roi : Certainement, ô roi !
   25    Il reprit et dit : Eh bien, je vois quatre hommes sans liens, qui marchent au milieu du feu, et qui n'ont point de mal ; et la figure du quatrième ressemble à celle d'un fils des dieux.
   26    Ensuite Nebucadnetsar s'approcha de l'entrée de la fournaise ardente, et prenant la parole, il dit : Shadrac, Méschac et Abed-Nego, serviteurs du Dieu suprême, sortez et venez ! Et Shadrac, Méschac et Abed-Nego sortirent du milieu du feu.
   27   Les satrapes, les intendants, les gouverneurs, et les conseillers du roi s'assemblèrent ; ils virent que le feu n'avait eu aucun pouvoir sur le corps de ces hommes, que les cheveux de leur tête n'avaient pas été brûlés, que leurs caleçons n'étaient point endommagés, et que l'odeur du feu ne les avaient pas atteints. 
  28   Nebucadnetsar prit la parole et dit :
Béni soit le Dieu de Shadrac, de Méschac et d'Abed-Nego, lequel a envoyé son ange et délivré ses serviteurs qui ont eu confiance en lui, et qui ont violé l'ordre du roi et livré leurs corps plutôt que de servir et d'adorer aucun autre dieu
que leur Dieu !"
DANIEL 3: 24-28


Maintenant, poursuivons notre lecture dans EXODE 14: 15
   15  " L'Eternel dit à Moïse : Pourquoi ces cris ? Parle aux enfants d'Israël et qu'ils marchent".

Ce verset rejoint l'interrogation de Dieu que nous avons lu plus haut dans :
JEREMIE 2 : 5
       " Quelle iniquité vos pères ont-ils trouvée en moi,
          Pour s'éloigner de moi,
          Et pour aller après des choses de néant 
          et n'être eux-mêmes que néant ? "

Nous reprenons EXODE 14 : 16-18
  16 " Toi, lève ta verge, étends ta main sur la mer, et fends-la ; et les enfants d'Israël entreront au milieu de la mer à sec.
  17   Et moi, je vais endurcir le coeur des Egyptiens, pour qu'ils y entrent après eux : et Pharaon et toute son armée, ses chars et ses cavaliers, feront éclater ma gloire.
  18   Et les Egyptiens sauront que je suis l'Eternel, quand Pharaon, ses chars et ses cavaliers, auront fait éclater ma gloire".

Alleluia!

Dieu ne donnera sa gloire à aucun autre !

D'une part, les Egyptiens qui considéraient Pharaon comme un dieu ont vu qu'il n'était que néant avec ses chars et ses cavaliers,
et d'autre part, malgré la gloire de l'Eternel et tous les miracles dont le peuple hébreu a bénéficié, celui-ci erra quarante ans dans le désert et finit par y périr, à cause de ses péchés.
(murmures, prosternation devant le veau d'or, rébellion du peuple contre Moïse et Aaron, etc).


Rappelons-nous ce que dit la parole de Dieu dans :
JEREMIE 2 : 11
   " Et mon peuple a changé sa gloire contre ce qui n'est d'aucun secours",
et que Dieu est un Dieu de reste.

Seuls, Josué et Caleb, entrèrent dans le pays de Canaan avec les enfants et petits enfants de la génération sortie de la captivité Egyptienne.

Bien-aimés, cette parole venant de Dieu a toujours sa résonance pour l'Eglise, aujourd'hui.
Elle nous sert d'exemple et nous instruit de la voie, et de la voix, que nous devons suivre.

La véritable Eglise de Christ dénonce, par les serviteurs amoureux de Christ, que l'Eglise est malade d'avoir mêlé à la prédication de l'Evangile, des discours séduisants, des fausses doctrines, des mensonges mêlés à la vérité.

Depuis une quarantaine d'année, "la psychologie chrétienne", la visualisation, l'hypnotisme, l'occultisme, la sorcellerie sont entrés dans le milieu évangélique.

L'image d'un cheval de Troie donné par le pasteur qui a traité ce sujet avant moi a été pour moi, une image choc.

Cette maladie, qui frappe l'Eglise et qui a pour nom l'Apostasie, est la conséquence de l'intrusion de ce cheval de Troie au milieu du peule de Dieu.


Régnante de plus en plus parmi les chrétiens, elle les détourne de la foi au pur Evangile et de "la sanctification, sans laquelle personne ne verra Dieu",
selon HEBREUX 12 :14

Les discours séduisants de la fin des temps, sont ceux qui reposent sur les spéculations humaines au lieu de s'appuyer sur la réalité de Christ.
La "psychologie moderne chrétienne" est basée sur des secours, des réponses apportées par l'homme, parce qu'elle vous envoie vers des conseillers et non vers le Conseiller.

C'est un outil anti-scripturaire.

ROMAINS 11 : 33-36
  33 " O profondeur de la richesse, de la sagesse et de la science de Dieu ! Que ses jugements sont insondables, et ses voies incompréhensibles !
  34   Car qui a connu la pensée du Seigneur, Ou qui a été son conseiller ?
  35   Qui lui a donné en premier, pour qu'il est à recevoir en retour ?
  36   C'est de lui, par lui et pour lui que sont toutes choses.
A lui la gloire dans tous les siècles ! Amen !"

Ce pasteur dit encore,( mais ce n'est pas une citation mot à mot que je vous fait), que ce que nous voyons dans le milieu évangélique, avec des pasteurs infidèles "qui labourent avec un boeuf et un âne attelés ensembles"
(or, c'est une transgression d'un ordre de l'Eternel),
selon DEUTERONOME 22: 10,

c'est que l'Evangile de Christ ( le boeuf en est l'image) ne serait plus "suffisant "pour guérir et consoler les coeurs brisés, pour libérer les captifs, pour redonner la vue aux aveugles, pour renvoyer libres les opprimés ;

"il faut maintenant de la psychologie, (imagée par l'âne), alors que nous lisons dans :
2 PIERRE 1 : 3
   "Comme sa divine puissance nous a donné tout ce qui contribue à la vie et à la piété..."
  
J'ai appris dans ces vidéos, de la part de ce pasteur enseignant au Canada sur les temps de la fin, que depuis quelques décennies, les futurs pasteurs reçoivent durant leur formation pastorale, dans les écoles bibliques, un enseignement obligatoire sur la psychologie et la sociologie, au détriment de l'épître aux Romains et aux Hébreux qui seraient enlevées des cours.

Quel scandale !

Réveille-toi, peuple de Dieu!

Je comprends l'apôtre Paul quand il dit avoir soutenu un grand combat pour toutes les âmes qu'il a enfantées pour Dieu, pour les Colossiens, ceux de Laodicée et pour tous ceux qui n'avaient pas vu son visage en la chair :
   2 " afin qu'ils aient le coeur rempli de consolation, qu'ils soient unis dans la charité, et enrichis d'une pleine intelligence pour connaître le mystère de Dieu, savoir Christ,
  3   mystère dans lequel sont cachés tous les trésors de la sagesse et de la science.
  4   Je dis cela afin que personne ne vous trompe par des discours séduisants."
COLOSSIENS 2: 2-4

Beaucoup de chrétiens ont abandonné leur confiance en Christ pour la placer dans leurs pasteurs, ou dans des psychologues, des psychanalystes, des psychiatres, chrétiens ou païens, qui non seulement les enfoncent dans l'apostasie et les choses de néant, mais en plus, leur font payer "leurs prestations".

Ces chrétiens payent pour qu'on les écoute pendant des heures, pour que leur image soit restaurée, qu'ils retrouvent leur estime de soi, que leur moi soit épanoui, que leur couple soit restauré, etc, oubliant que :
" Si quelqu'un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées ; voici, toutes sont devenues nouvelles."
2 CORINTHIENS 5 : 17

En sommes, ils ont oublié leur identité en Christ.

Or le secours de Dieu est gratuit, il ne demande que de la foi placée en Lui.

Je vous en conjure : n'allez plus après ceux qui ne sont d'aucun secours.

Ces "psy" chrétiens ou païens, reçoivent tellement, comme des éponges, les problèmes des autres, qu'ils deviennent eux-mêmes un problème parce qu'ils n'ont plus Christ ou n'ont pas Christ.
On ne peut donner que ce que l'on a.

Si nous n'avons plus Christ, nous sommes livrés à Satan.
C'est aussi simple que cela.

Jésus est la solution à tous nos problèmes, le premier étant notre salut.
  " Il n'y a de salut en aucun autre ; car il n'y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés"
ACTES 4 : 12

Le divorce est entré dans l'église : combien cherchent-ils le secours dont ils ont besoin, auprès de Dieu, dans la prière, au lieu de s'appuyer sur les hommes ?

Vos enfants ont des problèmes ? Priez avec eux, dans la foi, et Son secours ne manquera pas.

Dans bien des Psaumes, selon le contexte, nous voyons que David a toujours cherché le secours dont il avait besoin auprès de Dieu.
Ainsi, dit-il :
PSAUME 60 : 13
      " Donne-nous du secours contre la détresse !
         Le secours de l'homme n'est que vanité."

PSAUME 55 : 17-18
  17 "Et moi, je crie à Dieu,
         Et l'Eternel me sauvera.
  18   Le soir, le matin, et à midi, je soupire et je gémis,
         Et il entendra ma voix."

PSAUME 62 : 6-9
    6 " Oui, mon âme, confie-toi en Dieu!
          Car de lui vient mon espérance.
    7    Oui, c'est lui qui est mon rocher et mon salut ;
          Ma haute retraite : je ne chancellerai pas.
    8    Sur Dieu reposent mon salut et ma gloire ;
          Le rocher de ma force, mon refuge est en Dieu.
    9    En tout temps, peuples, confiez-vous en lui,
          Répandez vos coeurs en sa présence !
          Dieu est notre refuge."


Ceux qui s'appuient sur les hommes,
qui prennent la chair pour appui,
font partie du peuple de Dieu qui abandonnent les sources d'eaux vives
et se creusent des citernes crevassées, qui ne retiennent pas l'eau, celle de la bénédiction.

Ils commettent, là encore, ce double péché dénoncé par Dieu lui-même dans JEREMIE 2 : 13 que nous avons lu plus haut.

Que dit encore la parole de Dieu :
JEREMIE 17 : 5-8
  5 " Ainsi parle l'Eternel :
       Maudit soit l'homme qui se confie dans l'homme,
       Qui prend la chair pour son appui,
       Et qui détourne son coeur de l'Eternel !
       (Double péché)
  6   Il est comme un misérable dans le désert,
       Et il ne voit point arriver le bonheur ;
       Il habite les lieux brûlés du désert,
       Une terre salée et sans habitants.

  7   Béni soit l'homme qui se confie dans l'Eternel,
       Et dont l'Eternel est l'espérance !
  8   Il est comme un arbre planté près des eaux,
       Et qui étend ses racines vers le courant ;
       Il n'aperçoit point la chaleur quand elle vient,
       Et son feuillage reste vert ;
       Dans l'année de la sécheresse, il n'a point de crainte,
       Et il ne cesse de porter du fruit."

N'abandonnons pas l'Eternel, il est notre source d'eau vive.

Et pour conclure cette exhortation :
1 CORINTHIENS 3 : 21 ; 23
 21  " Que personne donc ne mette sa gloire dans les hommes ; car tout est à vous,
 23     Et vous êtes à Christ, et Christ est à Dieu."

AMEN !!!!!!!