Témoin de Sa Grâce

Témoin de Sa Grâce



vendredi 25 mai 2012

21 - Christ, notre lumière !

Je rends grâce au Seigneur pour la vie de Christ qui agit en nous, afin que nous vivions ce que nous prêchons, que nous vivions le royaume de Dieu, selon ses principes.

Pour ma part, le travail du Saint-Esprit m'a fait comprendre que l'on ne pouvait pas suivre Christ, si l'on ne renonçait pas à soi-même et si l'on ne se chargeait pas de sa croix chaque jour, selon le commandement de Jésus :
MARC 8 : 34-35
   34 " Puis, ayant appelé la foule avec ses disciples, il leur dit : Si quelqu'un veut venir après-moi, qu'il renonce à lui-même, qu'il se charge de sa croix, et qu'il me suive.
   35  Car celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui perdra sa vie à cause de moi et de la bonne nouvelle la sauvera."

 Cf aussi  LUC 9 : 23-27MATTHIEU 16 : 24-28, JEAN 12 : 25

Lorsque j'ai fait le choix de mourir à moi-même pour laisser toute la place à la manifestation du caractère de Christ et de sa vie, j'ai eu la vision d'une croix qui surgissait de mon coeur et qui grandissait jusqu'à remplir tout mon être.

Marcher dans la sanctification, non en suivant un chemin de croix à la manière des religieux catholiques romains, mais en laissant sa croix se dressait en nous,
permet à Dieu de nous sanctifier 
en portant à la lumière ce qui est encore ténèbres en nous,
ce que les autres voient de nous, mais qui n'est pas encore révélé à nos propres yeux, aux yeux du coeur.

L'encouragement que le Seigneur nous donne dans les Ecritures par Paul, est celui-ci :
1 THESSALONICIENS 5 : 23-24
  23 "  Que le Dieu de paix vous sanctifie lui-même tout entiers, et que tout votre être, l'esprit, l'âme et le corps, soit conservé irrépréhensible, lors de l'avènement de notre Seigneur Jésus-Christ !
  24   Celui qui vous a appelés est fidèle, et c'est lui qui le fera."

Là, où la parole de Dieu est prêchée avec vérité,  
parce qu'elle est esprit et vie,
l'Esprit de Dieu agit avec puissance pour éclairer, trancher, libérer et guérir.

HEBREUX  4 : 12-13
  12   " Car la parole de Dieu est vivante et efficace, 
plus tranchante qu'une épée quelconque à deux tranchants, 
pénétrante jusqu'à partager âme et esprit, jointures et moelles ; 
elle juge les sentiments et les pensées du coeur.
  13   Nulle créature n'est cachée devant lui, mais tout est à nu et à découvert aux yeux de celui à qui nous devons rendre compte."

Au lendemain du retour d'un séminaire, après avoir vécu dans mon coeur l'action tranchante de la parole de Dieu, je regardais une statuette posée sur un petit meuble dans ma chambre.
Elle représentait une femme du monde habillée d'une robe bleue avec des paillettes de grand couturier, et pour la première fois, je considérais qu'elle me renvoyait l'image de la femme du monde, que j'étais encore dans certains aspects de la vie pratique.

J'ai pris cette statuette, en considérant qu'elle était mondaine, et je l'ai jetée à la poubelle.

L'acte posé, qui attestait le désir de mourir à moi-même et d'en finir avec les traditions sociétales et familiales, a sûrement ravi le coeur du Seigneur, mais il restait à mettre en lumière ce qui dans ma vie, me rattachait encore à l'orgueil de la vie.

Je témoigne de ces choses parce qu' à l'évidence, on peut prêcher l'Evangile et produire encore des oeuvres de la chair, mais je glorifie le Seigneur qui nous châtie comme un père parce qu'Il nous aime.

J'aime les corrections de l'Eternel car elles produisent la vie et la crainte de Dieu.

PROVERBES 3 : 11-12
  11 " Mon fils, ne méprise pas la correction de l'Eternel,
        Et ne t'effraie point de ses châtiments ;
  12  Car l'Eternel châtie celui qu'il aime,
        Comme un père l'enfant qu'il chérit."

L'action de la parole de Dieu dans nos vies, c'est l'amour du Père.
Il veut nous amener à la simplicité de Christ, témoignée tout au long de sa vie terrestre.

Bien que mon coeur désire être une Marie au pied de Jésus pour prendre la meilleure part, je me suis comportée par quatre fois, comme une Marthe qui s'affairait pour beaucoup de choses , quand je recevais des frères et soeurs missionnaires.

Trop de petits plats dans les grands, trop de nourriture, trop d'occupations en cuisine qui attristaient l'Esprit dans le coeur de mes frères et soeurs jusqu'au moment où le Seigneur, par les paroles d'un frère, me révèle mon état en faisant allusion à l'attitude de Marthe.

Pour ceux qui ne connaissent pas ce passage des Ecritures, voici les faits :
LUC 10 : 38-42
  38 " Comme Jésus était en chemin avec ses disciples, il entra dans un village, et une femme, nommée Marthe, le reçut dans sa maison.
  39  Elle avait une soeur nommée Marie, qui, s'étant assise aux pieds du Seigneur, écoutait sa parole. 
  40  Marthe, occupée à divers soins domestiques
survint et dit : Seigneur, cela ne te fait-il rien que ma soeur me laisse seule pour servir ? Dis-lui donc de m'aider.
  41  Le Seigneur lui répondit : Marthe, Marthe, tu t'inquiètes et tu t'agites pour beaucoup de choses.
  42  Une seule chose est nécessaire. Marie a choisi la bonne part, qui ne lui sera points ôtée."

Encore une fois, je témoigne de ces choses pour l'édification de tous.
Car je sais que je ne suis pas la seule à avoir été prise par cet état d'esprit lorsque nous exerçons l'hospitalité.
Nous croyons bien faire, selon les convenances que l'on nous a apprises de ce monde.

Or Dieu veut que nous vivions selon les principes de son royaume et que nous nous organisions de telle sorte de dégager le plus temps autour de la parole.

Nous savons par ces paroles de Paul aux Romains que :
  17 " ... le royaume de Dieu, ce n'est pas le manger et le boire, mais la justice, la paix et la joie, par le Saint-Esprit.
  18  Celui qui sert Christ de cette manière est agréable à Dieu et approuvé des hommes."
ROMAINS 14 : 17-18

Je rends gloire à Dieu d'avoir produit en moi une tristesse qui conduit à la repentance, car je n'ai reçu des paroles du frère aucun dommage.
Au contraire, comme le dit la parole de Dieu :
 " la tristesse selon Dieu produit une repentance à salut dont on ne se repent jamais, tandis que la tristesse du monde produit la mort."
2 CORINTHIENS 7: 10

Ne croyez pas qu'il ne s'est rien passé pour autant.  
Dieu, notre Père, s'est puissamment glorifié par une conversion avec délivrance et d'autres délivrances encore. Ce dont je vous témoigne en est une, entre autres.
Dieu nous fait grâce puisque c'est Lui qui est à l'oeuvre.

Sa fidélité ne dépend pas des circonstances.

J'insiste aussi pour mettre en garde les bien-aimés dans le Seigneur que TROP de préoccupations matérielles nous font ou feront négliger tôt ou tard notre intimité avec Dieu.

 Or, PROVERBE 18 : 9 nous dit :
" Celui qui se relâche dans son travail (spirituel)
   Est frère de celui qui détruit."

C'est trop grave pour ne pas se repentir lorsqu'on a été éclairé, et pour ne pas produire "du fruit digne de la repentance", selon MATTHIEU 3 : 8

Ce qui est important devant Dieu tout au long de notre marche chrétienne, c'est d'avoir un coeur repentant comme David, un coeur qui demande à Dieu de le sonder , de le connaître et de l'éprouver.

PSAUME 139 : 23-24
  23 " Sonde-moi, ô Dieu, et connais mon coeur !
          Eprouve-moi, et connais mes pensées !
  24    Regarde si je suis sur une mauvaise voie,
          Et conduis-moi sur la voie de l'éternité !"

Parce qu'Il est fidèle et que cette prière est dans sa volonté, il ne manquera pas de se révéler par sa parole.

ALLELUIA !

Cela produit en nous des électrochocs salutaires qui traduisent tout simplement un processus de mort et de résurrection pour nous rendre conformes à l'image de Christ.

CHRIST EST NOTRE LUMIERE.

LUC 8: 16-18
  16  " Personne, après avoir allumé une lampe, ne la couvre d'un vase, ou ne la met sous un lit ; mais il la met sur un chandelier, afin que ceux qui entrent voient la lumière.
  17   Car il n'est rien de caché qui ne doive être découvert, rien de secret qui ne doive être connu et mis au jour.
  18    Prenez-donc garde à la manière dont vous écoutez ; car on donnera à celui qui a, mais à celui qui n'a pas on ôtera même ce qu'il croit avoir."

Bien-aimés, la lumière qui doit être vu en nous, c'est celle de Christ.

Si nous ne choisissons pas de mourir à nous-mêmes, c'est comme si nous couvrions notre lampe (Christ), d'un vase (notre moi)
Or le chandelier représente l'Eglise et nous sommes l'Eglise de Christ.

Le travail de transparence du Saint-Esprit en nous, va permettre à cette lumière de briller dans la maison de Dieu.

Jésus a dit à ses disciples :
  14  " Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée ;
  15   et on n'allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau, mais on la met sur le chandelier, et elle éclaire tous ceux qui sont dans la maison.
  16   Que votre lumière luise ainsi devant les hommes, afin qu'ils voient vos bonnes oeuvres
 (celles engendrées par l'esprit et non plus par la chair), 
 et qu'ils glorifient votre Père qui est dans les cieux."
MATTHIEU 5 : 14-16


LUC 8 : 18 cité plus haut, nous met en garde sur la manière dont nous écoutons.
Il faut aussi recevoir la parole dans notre coeur, sinon elle reste sans effet.
Il appelle nos oreilles spirituelles,
pour ceux et celles qui en ont, pour entendre la parole révélée,
à être prompte à la mettre en pratique.

C'est ainsi que Jacques, lui aussi nous exhorte:
   22 " Mettez en pratique la parole, et ne vous bornez pas à l'écouter, en vous trompant vous-mêmes par de faux raisonnements.
   23   Car si quelqu'un écoute la parole et ne la met pas en pratique, il est semblable à un homme qui regarde dans un miroir son visage naturel,
   24   et qui après s'être regardé, s'en va et oublie aussitôt ce qu'il était."
JACQUES 1 : 22-24

Ces paroles me parlent vraiment maintenant, et je comprends que cette statuette jouait aussi le rôle d'un miroir qui me renvoyait l'image du reste d'une femme mondaine qui devait mourir, parce qu'elle avait encore en elle des racines qui produisaient des rejetons.

JOB 33 : 14
" Dieu parle cependant tantôt d'une manière,
tantôt d'une autre et l'on n'y prend point garde."

Mais Dieu insiste auprès de ceux qui l'aiment.

GLOIRE A DIEU !

Rappelons-nous ces paroles de Jésus, adressées aux pharisiens :
JEAN 8 : 12
  " Je suis la lumière du monde ; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie."

Jésus consume nos ténèbres dès lors que nous choisissons de renoncer à nous-mêmes, de nous charger chaque jour de notre croix et de le suivre.

ALLELUIA !
 
Je terminerai pour nous encourager tous par cette recommandation de Paul qui a regardé des choses qui pour lui étaient un gain comme une perte, à cause de Christ.
Nous devons être trouvés lors de l'avènement de Jésus-Christ, non avec notre justice (celle des oeuvres humaines), mais celle qui s'obtient par la foi en Christ, la justice qui vient de Dieu par la foi.

PHILIPPIENS 3 : 10; 12-14
  10 " Afin de connaître Christ, et la puissance de sa résurrection, et la communion de ses souffrances, en devenant conforme à lui dans sa mort..."
  12  Ce n'est pas que j'ai déjà remporté le prix, où que j'ai déjà atteint la perfection ; mais je cours, pour tâcher de le saisir, puisque moi aussi j'ai été saisi par Jésus-Christ.
  13  Frères, je ne pense pas l'avoir saisi; mais je fais une chose: oubliant ce qui est en arrière et me portant vers ce qui est en avant,
  14  je cours vers le but, pour remporter le prix de la vocation céleste de Dieu en Jésus-Christ."

Que Dieu nous garde, bien-aimés et que la grâce la miséricorde et la paix nous soient données de la part de Dieu le Père et de Jésus-Christ notre Sauveur et Seigneur !

.