Témoin de Sa Grâce

Témoin de Sa Grâce



lundi 16 janvier 2012

17 - L'Eglise que Dieu veut.

Dans la parole de Dieu, au chapitre 5 de l'épître aux EPHESIENS, l'apôtre Paul conseille et explique que la relation entre maris et femmes doit être la même que Christ avec son Eglise.

C'est la position, la relation et le point de vue de Jésus-Christ à l'égard de son Eglise qui m'interpelle aujourd'hui.

Ainsi, nous lisons :
EPHESIENS 5 : 23;25-27
23 ..."Christ est le chef de l'Eglise, qui est son corps et dont il est le Sauveur."

25 ..." Christ a aimé l'Eglise, et s'est livré  lui-même pour elle,
26     afin de la sanctifier par la parole, après l'avoir purifiée par le baptême d'eau,
27     afin de faire paraître devant lui cette Eglise glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irrépréhensible."

Nous comprenons que ce corps que le Père Lui a formé, est le fruit de Son amour pour nous, et c'est cette Eglise, décrite au verset 27, que Dieu veut,
que Jésus-Christ viendra chercher quand les Noces de L'Agneau seront venues. 

Cette Eglise, qui se sera préparée comme une épouse et revêtue "d'un fin lin, éclatant, pur. Car le fin lin, ce sont les oeuvres justes des Saints", selon APOCALYPSE 19 : 7-8

Or, quelle est l'état de l'église aujourd'hui ?

C'est au travers des lettres adressées à l'ange de chacune des sept églises d'Asie,
que l'apôtre Jean, sur la révélation de Jésus-Christ, nous présente les caractéristiques, débouchant sur des approbations mais aussi des reproches de la part du Seigneur, pour cinq d'entre elles : Ephèse, Pergame, Thyatire, Sardes et Laodicée.

Seules les Eglises de Smyrne et de Philadelphie ont reçu des encouragements de la part du Seigneur.

Ces sept églises ont un accomplissement prophétique, dont la manifestation se solde par deux églises : l'Eglise apostate
et la véritable Eglise de Christ.

Elles intéressent donc le peuple de Dieu de toutes les époques et de toutes les nations.

L'Eglise de Laodicée représente l'Eglise apostate de la fin des temps, que Jésus vomira de sa bouche.
Cette épouse de L'Antéchrist, émerge de l'oecuménisme, du mélange des religions et présentera dans son sein tout ce qui constitue un reproche de la part du Seigneur.

Elle regroupe les quatre églises qui ne sont pas dans la volonté de Dieu : Ephèse, Pergame, Thyatire et Sardes.

Or, Dieu ne veut pas d'une Eglise religieuse et apostate, qui représente le système babylonien, celui  décrit dans GENESE 11, versets 1 à 6 que vous pouvez lire où relire, où la ville et le sommet de la tour de Babel devaient toucher le ciel.

Leur construction avec des briques, représente les oeuvres humaines faites pour s'approcher de Dieu.

Mais Dieu mit fin à leur entreprise, et dit :
GENESE 11 : 7-8
   7 " Allons, descendons,
(préfiguration de la venue de Jésus-Christ sur la terre), et là confondons leur langage, afin qu'ils n'entendent plus la langue, les uns des autres.
   8  Et l'Eternel les dispersa loin de là sur la face de toute la terre ; et ils cessèrent de bâtir la ville."

C'est Dieu qui est venu vers nous par Son FILS,
le dernier Adam, modèle parfait pour se révéler à nous
et donner naissance à l'Eglise.

La véritable Eglise de Jésus-Christ est celle qui a une relation avec LUI.

La définition de la vraie religion, donnée dans la parole de Dieu, étant :
"La religion pure et sans tache, devant Dieu notre Père, consiste à visiter les orphelins et les veuves dans leur afflictions, et à se préserver des souillures du monde."
JACQUES 1: 27

Concernant ces sept Eglises , à partir de la vision que Jean a eue à Patmos, voici ce qu'il déclare :
APOCALYPSE 1 : 9-20
    9 " Moi Jean, votre frère, et qui ai part avec vous à la tribulation et au royaume et à la persévérance en Jésus, j'étais dans l'île appelée Patmos, à cause de la parole de Dieu et du témoignage de Jésus.
  10   Je fus ravi en esprit au jour du Seigneur, et j'entendis derrière moi une voix forte, comme le son d'une trompette,
  11  qui disait : Ce que tu vois, écris-le dans un livre, et envoie-le dans un livre aux sept Eglises, à Ephèse, à Smyrne, à Pergame, à Thyatire, à Sardes, à Philadelphie et à Laodicée.
  12  Je me retournai pour connaître qu'elle était la voix qui me parlait. Et, après m'être retourné, je vis sept chandeliers d'or,
  13  et, au milieu des sept chandeliers, quelqu'un qui ressemblait à un fils d'homme, vêtu d'une longue robe, et ayant une ceinture d'or sur la poitrine.
  14  Sa tête et ses cheveux étaient blancs comme de la laine blanche, comme de la neige ; ses yeux étaient comme une flamme de feu ;
  15  ses pieds étaient semblables à de l'airain ardent, comme s'il eût été embrasé dans une fournaise ; et sa voix était comme le bruit de grandes eaux.
  16  Il avait dans sa main droite sept étoiles. De sa bouche sortait une épée aiguë, à deux tranchants ; et son visage était comme le soleil lorsqu'il brille dans sa force.
  17  Quand je le vis, je tombai à ses pieds comme mort. Il posa sur moi sa main droite en disant : Ne crains point !
  18  Je suis le premier et le dernier, et le vivant. J'étais mort ; et voici, je suis vivant aux siècles des siècles. Je tiens les clefs de la mort et du séjour des morts.
  19  Ecris donc les choses que tu as vues, et celles qui sont, et celles qui doivent arriver après elles,
  20  le mystère des sept étoiles que tu as vu dans ma main droite, et des sept chandeliers d'or.
Les sept étoiles sont les anges des sept Eglises,
et les sept chandeliers sont les sept Eglises."

Quelle magnifique vision a eu Jean,
du Seigneur marchant dans toute Sa gloire, 
au milieu des sept Eglises.

Rappelons-nous cela, c'est important pour la suite.

Pour décrire Jésus-Christ, Jean a eu recours à des comparaisons, tant les mots devaient lui manquer, car nul n'est comparable à la beauté du Seigneur et le contraste est bien saisi par Jean, qui lui, est tombé à Ses pieds, comme mort.

Au verset 18, Jésus lui a rappelé aussi,
Sa mort et Sa résurrection. Il est vivant pour toujours !

ALLELUIA !

Parce qu'Il a vaincu la mort, Jésus a repris à Satan, lorsqu'Il est descendu aux enfers, les clefs de la mort et du séjour des morts, données par le premier Adam.
Celui-ci, en perdant la vie éternelle à cause de sa désobéissance, a perdu les clefs du Royaume de Dieu.

Mais grâce soit rendue à Dieu qui les redonne à l'Eglise au moyen de Jésus-Christ .
Celui-ci dit à Pierre :
  18 "Et moi, je te dis que tu es Pierre (Petros),
et que sur cette pierre (Petra, Jésus est le roc, la pierre angulaire) 
je bâtirai mon Eglise,
et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle.
  19  Je te donnerai les clefs du royaume des cieux : ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux, et ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux."
MATTHIEU 16 : 18-19

Nous voyons que le Seigneur engage aussi notre propre responsabilité, celle de son Eglise, parce que nous sommes liés à Christ comme une épouse l'est à son mari.

Comprenons ceci : les clefs du Royaume de Dieu sont données à l'Eglise parce que Jésus est mort sur la croix pour le pardon des péchés, nous redonnant ainsi un accès à la vie éternelle.
Rétablie dans la justice divine et devenue participante de la nature divine par la sanctification, elle a vocation de répandre la bonne nouvelle du Salut en Jésus-Christ pour lier (attacher) des âmes à Christ et à son Evangile, et en arracher ainsi au feu éternel.

2 CORINTHIENS 5 : 19-21
  19 " Car Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec lui-même, en n'imputant point aux hommes leurs offenses, et il a mis en nous la parole de la réconciliation.
  20    Nous faisons donc les fonctions d'ambassadeurs pour Christ, comme si Dieu exhortait par nous ; nous vous en supplions au nom de Christ : Soyez réconciliés avec Dieu !
  21   Celui qui n'a point connu le péché, il l'a fait devenir péché pour nous, afin que nous devenions en lui justice de Dieu."


Voyons maintenant, ces lettres aux sept Eglises :

APOCALYPSE 2 : 1-7
Lettre à l'Eglise d'Ephèse

    1 " Ecris à l'ange de l'Eglise d'Ephèse : Voici ce que dit celui qui tient les sept étoiles dans sa main droite, celui qui marche au milieu des sept chandeliers d'or :
    2   Je connais tes oeuvres, ton travail et ta persévérance.
Je sais que tu ne peux supporter les méchants
  (les méchants, dans la parole de Dieu, c'est ceux qui renient le Seigneur, ceux qui ne connaissent pas Dieu) ; que tu as éprouvé ceux qui se disent apôtres et qui ne le sont pas et que tu les as trouvés menteurs ;
    3   que tu as de la persévérance, que tu as souffert à cause de mon nom, et que tu ne t'es point lassé.

    4   Mais ce que j'ai contre toi, c'est que tu as abandonné ton premier amour.
(l'amour de la Vérité)
    5   Souviens-toi donc d'où tu es tombé
( de la foi au pur Evangile à l'apostasie), repens-toi, et pratique tes premières oeuvres ; sinon je viendrai à toi, et j'ôterai ton chandelier de sa place, à moins que tu ne te repentes
(une Eglise sans amour de la Vérité ne peut plus éclairer le monde).
    6  Tu as pourtant ceci, c'est que tu hais les oeuvres des Nicolaïtes
(ce nom veut dire "destruction du peuple", ils exerçaient une domination, avaient un comportement odieux provenant de leurs fausses doctrines qu'ils avaient réussi à introduire dans l'Eglise de Pergame), oeuvres que je hais aussi.

    Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux Eglises :
A celui qui vaincra, je donnerai à manger de l'arbre de vie, qui est dans le paradis de Dieu."

Rappelons-nous l'arbre de vie placé au milieu du jardin d'Eden dans GENESE 2 : 9 et aussi ces paroles de Jésus dans :
JEAN 6 : 48-51
  48 " Je suis le pain de vie.
  49    Vos pères ont mangé la manne dans le désert, et ils sont morts.
  50    C'est ici le pain qui descend du ciel, afin que celui qui en mange ne meure point.
  51    Je suis le pain vivant qui est descendu du ciel. Si quelqu'un mange de ce pain, il vivra éternellement, et le pain que je donnerai, c'est ma chair (mon corps sur la croix : Jésus annonce son sacrifice), que je donnerai pour la vie du monde."

Pour le contexte historique, précisons que l'apôtre Paul a enseigné deux ans à Ephèse, qui était alors la capitale de la province romaine d'Asie, lors de son troisième voyage missionnaire.
Il enseigna dans la synagogue pendant trois mois, puis sépara les disciples,
des endurcis et des incrédules.

Néanmoins, les progrès de l'Evangile inquiétèrent  les fabricants d'idoles qui craignaient que leur industrie, celle de fabriquer en argent des temples de Diane, ne tombe en discrédit et que son culte ne soit réduit à néant, aussi bien à Ephèse, dans toute l'Asie et le monde entier.

Tout cela, vous pouvez le lire dans ACTES 19.

La lettre à l'Eglise d'Ephèse révèle donc le point de vue de Jésus.
Après les débuts prometteurs d'une église solide et persévérante, cette église est tombée dans l'apostasie à cause de l'abandon de son premier amour.

Le discernement qu'elle professait a fait place à l'égarement.

 A l'exhortation de Jésus au verset 7, seuls, ceux qui ont eu et qui ont aujourd'hui encore des oreilles sensibles à la voix de l'Esprit, se repentiront et pratiqueront leurs premières oeuvres.

APOCALYPSE 2 : 8-11
Lettre à l'Eglise de Smyrne. (Vient du grec, Smurna, qui veut dire "myrrhe")

    8 " Ecris à l'ange de l'Eglise de Smyrne : Voici ce que dit le premier et le dernier, celui qui était mort, et qui est revenu à la vie :
    9   Je connais ta tribulation et ta pauvreté (bien que tu sois riche), et les calomnies de la part de ceux qui se disent Juifs et ne le sont pas, mais qui sont une synagogue de Satan.
  10   Ne crains pas ce que tu vas souffrir. Voici le diable jettera quelques-uns de vous en prison, afin que vous soyez éprouvés, et vous aurez une tribulation de dix jours.
Sois fidèle jusqu'à la mort, et je te donnerai la couronne de vie.

  11 Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux Eglises :
Celui qui vaincra n'aura pas à souffrir la seconde mort."

La petite Eglise de Smyrne était très pauvre en biens matériels mais était riche de la parole de Dieu et de sa foi en Jésus.
Elle a beaucoup souffert, et les disciples qui la composaient étaient de ceux qui ont vaincu Satan cause  du sang de l'agneau et à cause de la parole de leur témoignage, et ils n'ont pas aimé leur vie jusqu'à craindre la mort",
APOCALYPSE 12 : 11

Elle représente l'Eglise persécutée qui a donné de nombreux martyrs au cours des siècles et dans le monde.

La persécution revêt bien des formes : le rejet, le mépris, la calomnie, les outrages, l'emprisonnement, etc, et d'une manière ou d'une autre, comme la parole de Dieu nous l'annonce par la lettre de Paul à Timothée :
" Tous ceux qui veulent vivre pieusement en Jésus-Christ seront persécutés"
2 TIMOTHEE 3 : 12

" Vous aurez des tribulations dans le monde ; mais prenez courage, j'ai vaincu le monde"
JEAN 16 : 33

Jésus n'a que des paroles d'encouragement à son égard et met une limite à ses souffrances en lui promettant la couronne de vie si elle reste fidèle jusqu'à la mort : pas de condamnation pour elle, au jour du Jugement dernier.

APOCALYPSE 2 : 12-17
Lettre à l'Eglise de Pergame. (Vient de Pergamos qui veut dire "hauteur ou élévation")

  12 " Ecris à l'ange de Pergame : Voici ce que dit celui qui a l'épée aiguë, à deux tranchants :
  13   Je sais où tu demeures, je sais que là est le trône de Satan. Tu retiens mon nom, et tu n'a pas renié ma foi, même aux jours d'Antipas (= "comme le père", "à la place du père"), mon témoin fidèle, qui a été mis à mort chez vous, là où Satan a sa demeure.
  14   Mais j'ai quelque chose contre toi, c'est que tu as des gens attachés à la doctrine de Balaam (c'était un prophète mercenaire dont le nom veut dire  "qui détruit le temple", "qui avale"),
qui enseignait à Balak ( un roi de Moab, dont le  nom veut dire "qui dévaste", "qui gaspille"),
à mettre une pierre d'achoppement devant les fils d'Israël, pour qu'ils mangeassent des viandes sacrifiées aux idoles et qu'ils se livrassent à l'impudicité.
  15   De même, toi aussi, tu as des gens attachés pareillement à la doctrine des Nicolaïtes
  16   Repens-toi donc ; sinon, je viendrai à toi bientôt, et je les combattrai avec l'épée de ma bouche.

  17   Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux Eglises :
A celui qui vaincra je donnerai de la manne cachée, et je lui donnerai un caillou blanc ; et sur ce caillou est écrit un nom nouveau, que personne ne connaît, si ce n'est celui qui le reçoit."

Pergame était une cité de Mysie mineure,(en Asie mineure), qui s'est rendue célèbre pour le sanctuaire d'Asklépios (Esculape, le dieu de la médecine), et l'invention du parchemin.
On y célébrait deux autres cultes, celui de l'empereur et celui de Zeus.

Ce n'est pas moi qui le dit, mais le Seigneur : là, résidait le trône de Satan.

Il n'est donc pas étonnant, que ses agents aient eu plus de facilité à introduire des fausses doctrines, celle de Balaam et celle des Nicolaïtes, dénoncées par le Seigneur aux versets 14 et 15.
Il en résultait que des pratiques païennes coexistaient au sein de cette Eglise.

L'orgueil et la compromission amènent toujours à la rébellion contre Dieu, à l'impudicité et à l'idolâtrie.

Là encore le Seigneur exhorte à la repentance pour éviter qu'Il les combatte avec l'épée aiguë, à deux tranchants, de sa bouche.
Les paroles de Jésus sont à double tranchant :
l'un peut couper les liens et libérer les captifs du péché ;
l'autre peut exécuter son jugement s'il n'y a pas de repentance.

APOCALYPSE 2 : 18-29
Lettre à l'Eglise de Thyatire (= "odeur d'affliction")

  18 " Ecris à l'ange de l'Eglise de Thyatire : Voici ce que dit le Fils de Dieu, celui qui a les yeux comme une flamme de feu, et dont les pieds sont semblables à de l'airain ardent :

  19   Je connais tes oeuvres, ton amour, ta foi, ton fidèle service, ta constance, et tes dernières oeuvres plus nombreuses que les premières.
  20   Mais ce que j'ai contre toi, c'est que tu laisses la femme Jézabel, qui se dit prophétesse, enseigner et séduire mes serviteurs, pour qu'ils se livrent à l'impudicité et qu'ils mangeassent des viandes sacrifiées aux idoles.
  21   Je lui ai donné du temps afin qu'elle se repentît, et elle ne veut pas se repentir de son impudicité.
  22   Voici, je vais la jeter sur un lit, et envoyer une grande tribulation à ceux qui commettent adultère avec elle, à moins qu'ils ne se repentent de leurs oeuvres.
  23   Je ferai mourir de mort ses enfants ; et toutes les Eglises connaîtront que je suis celui qui sonde les reins et les coeurs, et je vous rendrai à chacun selon vos oeuvres.
  24   A vous, à tous les autres de Thyatire, qui ne reçoivent pas cette doctrine, et qui n'ont pas connu les profondeurs de Satan, comme ils les appellent, je vous le dit : Je ne mets pas sur vous d'autre fardeau ;
  25  seulement ce que vous avez, retenez-le jusqu'à ce que je vienne.

  26   A celui qui vaincra, et qui gardera jusqu'à la fin mes oeuvres, je donnerai autorité sur les nations.
  27   Il les paîtra avec une verge de fer, comme on brise les vases d'argile, ainsi que moi-même j'en ai reçu le pouvoir de mon Père.
  28   Et je lui donnerai l'étoile du matin.
  29   Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux Eglises !"

Thyatire était une ville d'artisans et de commerces d'industries locales comme celui de la poterie et de la teinture pourpre.
ACTES 16 : 14 nous rapporte qu'une femme craignant Dieu, nommée Lydie, qui accueillit Paul à Philipes, était marchande de pourpre à Thyatire.

Mais voilà que le Seigneur dénonce l'action d'une autre femme bien différente, au sein de l'Eglise, assimilée par son immoralité, à la femme du roi Achab, Jézabel, reine impie et cruelle qui protégeait l'idolâtrie et persécutait les prophètes.

La tolérance de cette Eglise, en principe saine (verset 19), envers cette femme très influente pour  encourager les compromis avec le monde païen et idolâtre (verset 20),
va attirer un jugement de la part du Seigneur sur cette femme, ses enfants ( verset 21-23) parce qu'elle ne veut pas se repentir,
et avec ceux qui commettent adultère avec elle, s'ils ne se repentent pas.

L'invitation à la table pour manger des viandes sacrifiées aux idoles revient à communier avec les démons.
Je vous invite à lire 1 CORINTHIENS 10 : 14-22 .
Fuyez l'idolâtrie !

L'invitation au lit, c 'est-à-dire à l'impudicité revient à la prostitution physique et spirituelle, à la débauche.
1 CORINTHIENS 6 : 18-20
  18 " Fuyez l'impudicité. Quelque autre péché qu'un homme commette, ce péché est hors du corps ;
mais celui qui se livre à l'impudicité pèche contre son propre corps.
  19   Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu, et que vous ne vous appartenez point à vous-mêmes ?
  20   Car vous avez été rachetés à un grand prix. Glorifiez donc Dieu dans votre corps et dans votre esprit, qui appartiennent à Dieu."

Jésus a promis sa puissance et sa présence à ceux qui vaincront et resteront fidèles.

APOCALYPSE 3 : 1-6
Lettre à l'Eglise de Sardes.  (Vient du grec Sardeis = "les rouges", "princes de joie")

   1 " Ecris à l'ange de l'Eglise de Sardes : Voici ce que dit celui qui a les sept esprits de Dieu et les sept étoiles :
         Je connais tes oeuvres. Je sais que tu passes pour être vivant, et tu es mort.
   2    Sois vigilant, et affermis le reste qui est près de mourir ; car je n'ai pas trouvé tes oeuvres parfaites devant mon Dieu.
   3    Rappelle-toi donc comment tu as reçu et entendu, et garde, et repens-toi. Si tu ne veilles pas, je viendrai comme un voleur, et tu ne sauras pas à quelle heure je viendrai sur toi.

   4    Cependant tu as à Sardes quelques hommes qui n'ont pas souillé leurs vêtements ; ils marcheront avec moi en vêtements blancs, parce qu'ils en sont dignes.

   5    Celui qui vaincra sera revêtu ainsi de vêtements blancs ; je n'effacerai point son nom du livre de vie, et je confesserai son nom devant mon Père et devant ses anges.
   6    Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux Eglises !"

Sardes, ancienne ville d'Asie mineure a été la capitale de la Lydie, sur la rivière Pactole. Elle était composée d'une citadelle puissamment fortifiée, et de l'autre côté de la rivière, elle s'est étendue comme une ville basse peu protégée.
Aussi, elle connut plusieurs invasions étrangères, et la ville fut prise plusieurs fois au cours des siècles.

Son manque de vigilance est donc une caractéristique de son histoire et de son Eglise.
Cette Eglise paraissait vivante et Jésus dit, d'elle, qu'elle est morte (dans sa majorité), qu'il y a un reste près de mourir. Elle mourait donc à petit feu, sans s'en rendre compte.

On peut être bruyant, faire du bruit religieux, manifester au monde que l'on existe, (programmes, séminaires, etc) sans que ce bruit vienne de l'Esprit, "leurs oeuvres n'étaient pas parfaites devant Dieu."

Or, s'il n'y a pas l'Esprit, il n'y a pas la vie véritable.

Je vous invite à lire ACTES 2 à propos de la naissance de l'Eglise.

L'Eglise de Sardes devait prendre garde contre la vie facile, sans souffrances pour l'oeuvre de Christ, contre l'apathie qui la laisserait se faire surprendre par un voleur.
Jésus dit à cette Eglise, au verset 3 "Si tu ne veilles pas, je viendrai comme un voleur, et tu ne sauras pas à quelle heure je viendrai sur toi."

Mais grâce soit rendue à Dieu, il y a quelques hommes qui n'ont pas souillé leurs vêtements.
Ils marchent dans la foi au pur Evangile
et dans "la sanctification sans laquelle nul ne verra Dieu", HEBREUX 12 : 14

A ceux qui vaincront, Jésus a promis des vêtements blancs, leurs nom ne sera pas effacé du livre de vie et sera confessé par Jésus devant son Père et devant ses anges.

L'approbation du Seigneur ! quelle grâce !

APOCALYPSE 3 : 7-13
Lettre  à l'Eglise de Philadelphie. (Vient du grec philadelphos = "amour fraternel")

    7 " Ecris à l'ange de l'Eglise de Philadelphie :
Voici ce que dit le Saint, le Véritable,
celui qui a la clef de David (l'autorité royale)
celui qui ouvre, et personne ne fermera, celui qui ferme, et personne n'ouvrira :
    8   Je connais tes oeuvres. Voici, parce que tu as peu de puissance, et que tu as gardé ma parole, et que tu n'a pas renié mon nom, j'ai mis devant toi une porte ouverte
(elle indique l'occasion de faire quelque chose, Jésus est la porte des brebis, selon JEAN 10 : 7),
que personne ne peut fermer.
    9   Voici, je te donne de ceux de la synagogue de Satan, qui se disent Juifs et ne le sont pas, mais qui mentent ; voici, je les ferai venir, se prosterner à tes pieds et connaître que je t'ai aimé.
  10    Parce que tu as gardé la parole de la persévérance en moi, je te garderai aussi à l'heure de la tentation qui va venir sur le monde entier, pour éprouver les habitants de la terre.

  11   Je viens bientôt. Retiens ce que tu as, afin que personne ne prenne ta couronne.

  12   Celui qui vaincra, je ferai de lui une colonne dans le temple de mon Dieu, et il n'en sortira plus ; j'écrirai sur lui le nom de mon Dieu, et le nom de la ville de mon Dieu, de la nouvelle Jérusalem qui descend du ciel d'auprès de mon Dieu, et mon nom nouveau.
  13   Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux Eglises !"

Comme on peut le constater, cette lettre ne contient aucun reproche, comme celle adressée à Smyrne.

On comprend que pour le Seigneur, ce n'est pas le nombre de membres, le prestige, la puissance matérielle qui font la qualité spirituelle d'une Eglise, mais c'est de garder la parole de Dieu et de ne pas renier le nom de Jésus.

1 JEAN 2 : 5
"Celui qui garde sa parole, l'amour de Dieu est véritablement parfait en lui : par là nous savons que nous sommes en lui."

Encore une fois, ceux qui feront du bon travail pour le Royaume de Dieu, et qui seront enlevés (verset 10) c'est ceux qui sont fidèles, qui gardent la parole de la persévérance en Jésus-Christ.

C'est une Eglise qui n'abandonne pas son premier amour.

JEAN 14 : 21
    "Celui qui a mes commandements et qui les garde, c'est celui qui m'aime ; et celui qui m'aime sera aimé de mon Père, je l'aimerai et je me ferai connaître à lui."

Cette Eglise sera enlevée avant la grande Tribulation
(verset 10), car elle n'est pas destinée à la colère de Dieu.
La lettre contient la promesse de faire de cette Eglise
"une colonne dans le temple de Dieu."

APOCALYPSE 3 : 14-22
Lettre à l'Eglise de Laodicée ( Vient du grec Laodikeia qui veut dire "justice du peuple")

   14 " Ecris à l'ange de l'Eglise de Laodicée :  
Voici ce que dit l'Amen, le témoin fidèle et véritable, le commencement de la création de Dieu :
   15   Je connais tes oeuvres. Je sais que tu n'es ni froid ni bouillant. puisses-tu être froid ou bouillant !
   16   Ainsi, parce que tu es tiède, et que tu n'es ni froid ni bouillant, je te vomirai de ma bouche.

   17   Parce que tu dis : Je suis riche, je me suis enrichi, et je n'ai besoin de rien, et parce que tu ne sais pas que tu es malheureux, misérable, pauvre, aveugle et nu,

   18   je te conseille d'acheter de moi de l'or éprouvé par le feu, afin que tu deviennes riche, et des vêtements blancs, afin que tu sois vêtu et que la honte de ta nudité ne paraisse pas, et un collyre pour oindre tes yeux, afin que tu voies.
   19   Moi, je reprends et je châtie tous ceux que j'aime. Aie donc du zèle, et repens-toi.
  
   20   Voici, je me tiens à la porte et je frappe. Si quelqu'un entend ma voix et ouvre la porte, j'entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi.

   21   Celui qui vaincra, je le ferai asseoir avec moi sur mon trône, comme moi j'ai vaincu et me suis assis avec mon Père sur son Trône.
   22   Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux Eglises !"

Laodicée était une ville de Phrygie, située sur le fleuve Lycus, non loin de Colosses. Elle devait sa prospérité à ses banques et à la fabrication de vêtements de laine noire, elle était réputée pour son onguent qui soulageait des maladies des yeux.
L'eau de Laodicée venait des sources chaudes de Hiérapolis, et arrivait encore tiède pour approvisionner la ville.

La lettre reprend ces détails pour décrire l'état pitoyable de cette Eglise, si satisfaite d'elle même et de ses richesses,
qu'elle est aveugle de son propre état :

----"elle est tiède comme l'eau de sa ville : elle a abandonné son premier amour et sera vomie de la bouche du Seigneur.
---- elle est malheureuse, misérable, pauvre, aveugle et nue : pour être heureuse, il faut qu'elle soit approuvée et bénie du Seigneur, or elle manque de connaissance de la parole de Dieu et n'a pas de relation avec Lui, puisqu'il se tient à la porte.

Le Seigneur lui conseille d'acheter de lui et non pas au monde :

----- "de l'or éprouvé par le feu" : c'est une Eglise qui a besoin du message de la croix, la croix et la parole de Dieu sont de l'or pur qui nous donnent accès aux trésors du ciel.

----- "des vêtements blancs de la justice de Dieu" : c'est une Eglise encore nue devant Dieu (détail du vêtement de laine noire qui symbolise le vêtement souillé).

----- "un collyre pour oindre ses yeux" : pour recouvrer la vue et faire tomber ses écailles, retrouver le discernement, quel meilleur allié que le Saint-Esprit, chargé de nous conduire dans toute la vérité.

"L'oeil est la lampe du corps. Si ton oeil est en bon état, tout ton corps sera éclairé".
MATTHIEU 6 : 22

Le constat : cette Eglise est si éloignée de ce qu'elle doit être que le Seigneur ne marche plus au milieu d'elle.
Il se tient à la porte et il frappe.

Notre compréhension de l'Eglise doit être que Dieu sort toujours des synagogues, des personnes amoureuses de la Vérité, qui feront la nouvelle Eglise.
L'Eglise primitive n'a pas craint de donner jusqu'à la mort, son coeur et sa vie à Jésus, et de marcher comme des disciples.

Rappelez-vous que Laodicée représente l'Eglise apostate de la fin des Temps.

Au travers de ces lettres Jésus voit le corps dans son entier, il voit une seule entité spirituelle, parce qu'il n'y a qu'un seul corps.

Il suscite aujourd'hui, encore, des messagers aux Eglises endormies pour qu'elles se réveillent, se repentent et réforment leurs voies.

Il fait particulièrement appel aux oreilles spirituelles de chacun d'entre nous, pour entendre son cri d'avertissement et celui des voix qu'Il suscite en cette fin des temps car  :
Voici l'Epoux, Il est en train de revenir, tout en préparant son Eglise pour la faire paraître devant Lui :

----"glorieuse", parce que Jésus marche au milieu d'elle,
----"sans tache", parce qu'elle est revêtue de vêtements blancs,
----"ni ride, ni rien de semblable", parce qu'elle a jeté les béquilles de la religion et des traditions,
----"sainte et irrépréhensible", parce qu'elle marche dans la sanctification et la justice de Dieu, en rejetant les fausses doctrines, en fuyant l'idolâtrie et l'impudicité.

ALLELUIA!

Bien-aimés, je me joins de tout coeur à cette louange de Jude :
   24 " Or, à celui qui peut vous préserver de toute chute et vous faire paraître devant sa gloire irrépréhensibles et dans l'allégresse,
   25   à Dieu seul, notre Sauveur, par Jésus-Christ notre Seigneur, soient gloire, majesté, force et puissance, dès avant tous les temps, et maintenant, et dans tous les siècles ! Amen !"
JUDE 24-25


Sources : La Bible déchiffrée ; Lexique grec ; Wikipédia.
.